Bébé panda du zoo de Beauval : "Il est tout rose, il bouge dans tous les sens, il gigote"

Le second bébé de Huan Huan, né le 4 août 2017 au zoo de Beauval (Loir-et-Cher).
Le second bébé de Huan Huan, né le 4 août 2017 au zoo de Beauval (Loir-et-Cher). (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Après la mort du premier des jumeaux pandas, la directrice de la communication du zoo de Beauval, Delphine Delord, se veut rassurante sur l'état de santé du second bébé "qui est en pleine forme".

La naissance d'un panda au zoo de Beauval (Loir-et-Cher) vendredi 4 août dans la soirée est une première en France et un événement rarissime car la femelle panda n'est féconde que deux jours par an. Il y avait même deux bébés mais le premier né n'a pas survécu. "Nous avons la très grande joie d'avoir un bébé vivant. Il est tout rose, il bouge dans tous les sens, il gigote", a raconté samedi matin Delphine Delord, directrice de la communication du zoo à franceinfo.

franceinfo : Comment se porte la maman ?

Delphine Delord : La maman Huan Huan se porte très bien. Elle est extrêmement maternelle et s'occupe très bien du petit qui est en pleine forme et qui a survécu. Malheureusement, nous avons eu la tristesse de perdre le premier bébé. C'était presque un fantôme de petit bébé, il était tout blanc, il était très faible, il ne respirait pas. Mais nous avons la très grande joie d'avoir un bébé vivant. Il est tout rose, il bouge dans tous les sens, il gigote. Sa maman l'a dans les bras, elle le réchauffe, elle essaie de le nourrir et pour l'instant nous alternons avec la couveuse pour pouvoir lui donner du colostrum, du lait extrêmement riche en anticorps et en énergie. Elle a du lait mais il ne sait pas encore téter c'est pourquoi nous supplémentons son alimentation pour le moment.

Il est vraiment tout petit, il mesure une dizaine, une douzaine de centimètres, il pèse 142 grammes, pour un bébé panda, c'est quand même pas mal.Delphine Delord, directrice de la communication du zooà franceinfo

C'est un bon gros bébé mais il est vraiment tout petit, il n'a pas de poils, il n'a pas encore les yeux ouverts. En revanche, je vous assure qu'il gigote en criant "ouin, ouin", on l'entend très bien. Il a un cri très fort, il est vigoureux. Nous avons de grands espoirs que tout se passe bien pour notre petit bébé panda.

Comment a réagi le papa ?

Le papa panda pendant ce temps mange tranquillement son bambou. Je pense qu'il n'est pas au courant de la naissance, ce qui est tout à fait naturel, puisque dans la nature, il y a belle lurette qu'il serait reparti à des centaines de kilomètres de la femelle. Dans la nature pour des jumeaux, la plupart du temps, la maman panda abandonne l'un des bébés, le plus faible, celui qui n'a pas de chances de survivre. C'est ce qui s'est passé. Elle a abandonné le premier, elle a pris le deuxième et elle sait s'en occuper.

Comment va s'appeler le petit panda ?

C'est encore un mystère. Je pense que c'est la Chine qui va nous donner un prénom pour ce fils de l'Empire du milieu. C'est quelque chose de hautement diplomatique. Comme nos 750 bébés, nés à Beauval et qui repartent dans d'autres parcs zoologiques pour les programmes de conservation et d'élevage des espèces menacées, ce bébé panda est, lui, presqu'un fils d'ambassadeur de Chine en France. Quand il sera naturellement sevré, ce qui se passe dans la nature, au moment où il quitte sa mère pour vivre sa vie de jeune panda, vers l'âge de trois, quatre ans, il repartira en Chine.

Est-ce que le petit panda a une marraine ?

Je ne veux absolument pas présumer de la réponse de Mme Macron, je ne peux pas répondre à sa place. Traditionnellement, la première dame du pays qui accueille les bébés devient la marraine. Et j'espère que Mme Macron nous fera l'honneur d'être la marraine de ce petit bébé adorable.

Delphine Delord : "C'est un bon gros bébé mais il est vraiment tout petit, il n'a pas de poils, il n'a pas encore les yeux ouverts."
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne