Après la naissance du bébé panda, le ZooParc de Beauval recrute

Au lendemain de la naissance du bébé panda au Zoo de Beauval (Loir-et-Cher), les visiteurs se pressent devant son père, le Yuan Zi, le 5 août 2017.
Au lendemain de la naissance du bébé panda au Zoo de Beauval (Loir-et-Cher), les visiteurs se pressent devant son père, le Yuan Zi, le 5 août 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Le Zoo de Beauval a annoncé dimanche une vague de recrutement pour faire face à la "pandamania", à la suite de la naissance de "Mini Yuan Zi", un bébé panda.

Pour faire face à l'engouement suscité par la naissance, vendredi 4 août, du bébé panda "Mini Yuan Zi" au ZooParc de Beauval (Loir-et-Cher), la direction a annoncé que plusieurs dizaines d'emplois sont à pourvoir, rapporte dimanche 6 août France Bleu Touraine.

En prévision d'une fin d'année qu'elle prévoit comme "historique", le zoo entame un recrutement, essentiellement dans la restauration et l'hôtellerie. Elle prévoit que les deux hôtels du parc devraient tourner à plein régime dans le courant du mois d'octobre, lorsque le bébé panda pourra être montré au public. Des milliers de curieux sont attendus, alors que la fin de l'été marque habituellement le début d'une période plutôt creuse.

La fréquentation a doublé depuis l'arrivée des parents pandas

Cet optimisme du parc s'appuie sur la ferveur constatée sur les réseaux sociaux tout au long de la gestation de Huan Huan, la femelle panda : 26 millions d'internautes ont suivi l'arrivée de Mini Yuan Zi. Lors de l'arrivée de ses deux parents en 2012, la fréquentation était passée de 600 000 visiteurs en 2011, à 1,35 million l'an dernier.

En attendant que le bébé soit assez grand pour sortir et être visible du public, des images seront régulièrement diffusées sur les écrans installés pour l'occasion dans l'espace des pandas, afin de suivre sa croissance. Mini Yuan Zi restera à Beauval environ quatre ans, avant de repartir en Chine. Né en France, il appartient à la Chine.