Moustiques : une nouvelle arme

France 3

Pour lutter contre les moustiques, et notamment le dangereux moustique tigre, un nouvel outil a prouvé son efficacité.

Les toits-terrasses, comme celui de l'école de Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône), sont de véritables nids pour le moustique tigre. Les plots de béton conservent une humidité propice à la reproduction de ces insectes. Ici, enfants et enseignants se plaignaient de nombreuses piqures, mais la mairie a installé il y a deux ans des bornes antimoustiques. Cet objet a été inventé par une jeune pousse aixoise. Il attire les moustiques en simulant la respiration et l'odeur de l'homme. "Pour simuler la respiration humaine, on va diffuser du CO2 dans la chambre, un parfum d'odeur corporelle humaine. Le moustique va venir, va passer dans le champ de l'aspiration et va se faire aspirer à l'intérieur de la borne", détaille Simon Lillamand, cofondateur de "Qista".

Le moustique tigre, vecteur de maladies

Le moustique tombe ensuite dans un filet de capture et meurt. Le procédé n'utilise que du CO2 recyclé. La borne agit sur un rayon de 30 à 60 mètres. La prévention contre le moustique tigre est devenue un enjeu majeur pour l'agence régionale de santé (ARS). Car cet insecte peut véhiculer les maladies du chikungunya, de la dengue et même du Zika. L'ARS lance une nouvelle campagne de prévention et rappelle les gestes les plus simples pour prévenir la reproduction du moustique tigre.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne