Les apiculteurs s'unissent face à la disparition des abeilles

FRANCE 2

Dans l'Ariège, des apiculteurs en difficulté ont reçu 150 essaims pour les aider à redémarrer leur activité. Partout dans le monde, la mortalité des abeilles inquiète. France 2 s'est penché sur le sujet.

Les apiculteurs de l'Ariège ont subi une hécatombe dans leurs ruches l'année dernière. Après avoir lancé un appel à l'aide, ils ont reçu 150 essaims, donnés par des collègues de toute la France. Il y a des ruches d'Alsace, de Bourgogne, du Larzac, des Cévennes...

Chaque apiculteur ariègois reçoit une dizaine d'essaims. "Ça va nous aider à redémarrer. On va pouvoir à nouveau produire et c'est cool !", s'enthousiasme Céline Henck au micro de France 2. Cette apicultrice a beaucoup souffert de la forte mortalité de ses abeilles l'an dernier. Contrainte de vivre au RSA, elle pensait devoir stopper son activité.

Un texte de loi en cours d'adoption

Aujourd'hui encore, "on accuse des mortalités importantes", déclare-t-elle. "Cet hiver, dans l'Ariège, les apiculteurs ont perdu entre 30% et 60% de leurs abeilles", confie-t-elle. Les apiculteurs du monde entier accusent les différents traitements chimiques utilisés d'être responsables de cette situation.

Alertés, les députés français viennent de voter l'interdiction de certains pesticides à partir de 2016. Mais le texte, critiqué, n'est pas encore définitivement adopté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne