La Réunion : bardée de capteurs, la tortue Tina fournit de précieuses informations aux scientifiques

France 3

Observer les océans, aller où l'homme ne peut pas... Les tortues sont un peu nos envoyées spéciales dans les océans. C'est le cas de Tina, une tortue caouanne qui avait été recueillie, soignée puis équipée d'une balise. Depuis, elle récolte des informations dont se servent les scientifiques.

Le 21 mai dernier, Tina retrouvait l'océan et la liberté. Six mois plus tôt, la tortue caouanne avalait un hameçon. Conséquence : opération et convalescence. Le soigneur animalier Jérémy Jam s'était occupé de l'animal. Équipée d'une balise Argos, en neuf mois, Tina va parcourir près de 6 400 km et fournir de nombreuses informations au centre. Les tortues caouanne ne seraient pas originaires des côtes malgaches, mais d'Afrique du Sud et d'Oman.

Les météorologues sont intéressés

Autre information fournie, et non des moindres : les capteurs de température et de profondeur placés sur Tina aideraient les météorologues. Actuellement dans les eaux fraîches du golfe Persique, Tina continue son cycle biologique. Ses descendants feront la même migration que leur mère et passeront dans quelques années au large des côtes réunionnaises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne