L'ours polaire argentin Arturo, dépressif et épuisé par la canicule, lorgne le Canada

Arturo, seul ours polaire d\'Argentine, dans son enclos au zoo de Mendoza, le 5 février 2014.
Arturo, seul ours polaire d'Argentine, dans son enclos au zoo de Mendoza, le 5 février 2014. (ANDRES LARROVERE / AFP)

Affaibli et déprimé par la mort de sa compagne, l'animal supporte mal la chaleur qui règne actuellement dans son pays d'adoption. Un zoo de Winnipeg, au Canada, propose de l'accueillir.

L'animal est déprimé depuis la mort de sa compagne, et épuisé par la canicule estivale. Arturo, le vieil ours polaire du zoo de Mendoza, en Argentine, attend un éventuel visa pour le Canada afin de quitter cette région semi-aride au pied des Andes. Des vétérinaires doivent déterminer, jeudi 6 février, si l'animal peut faire le long voyage en avion vers Winnipeg, où un autre zoo propose de l'adopter.

En Argentine, personne n'est indifférent au sort de l'ours de 400 kilos à l'épais pelage jaunâtre. L'organisation écologiste Greenpeace, qui a mené campagne pour le transfert "d'urgence" d'Arturo au Canada, "un environnement plus proche de son habitat naturel", a réuni 160 000 signatures.

Né aux Etats-Unis en 1985 et arrivé en Mendoza en 1993, Arturo est encore en bonne santé, mais les experts estiment qu'il a été profondément touché par la mort, en mai 2012, de sa compagne Pelusa, avec qui il entretenait une relation tumultueuse depuis deux décennies. Depuis, explique le directeur du zoo, "Arturo n'est jamais sorti de son état dépressif".

Vous êtes à nouveau en ligne