VIDEO. Le combat d'Aurélien pour sauver les gibbons de Bornéo, l'une des espèces les plus menacées au monde

France 2

Au bout du monde nous fait partir pour l'Indonésie, à Bornéo, et découvrir le combat d'Aurélien pour les gibbons, une des espèces les plus menacées au monde.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les gibbons sont toute la vie d'Aurélien. Au cour de la jungle de Bornéo (Indonésie), Aurélien Brulé, 39 ans, recueille des gibbons dont la vie était menacée. Ces petits singes originaires d'Asie sont la passion de ce Français, que tout le monde a rebaptisé "Chanee", qui veut dire "gibbon" en thaï. Depuis l'adolescence il n'a qu'une idée en tête : sauver cette espèce. À cause de la déforestation qui fait des ravages en Indonésie, les gibbons n'ont plus d'endroit pour vivre et font partie des animaux les plus en danger de la planète. 

Il a fondé l'association Kalaweit

C'est pour cela qu'il a fondé, quand il n'avait que 19 ans, l'association Kalaweit, qui compte deux centres en Indonésie. Il accueille une centaine de primates sur lesquels veille une équipe de vétérinaires dévoués. Le dernier gibbon que Kalaweit a récupéré avait été capturé par des braconniers et détenu comme animal de compagnie dans une famille indonésienne. Une pratique courante, car selon Chanee il y aurait "encore aujourd'hui près de 7 000 gibbons détenus comme jouet vivant". Protéger la forêt pour sauver les Gibbons, c'est tout le combat de Chanee. Il médiatise ses actions sur Internet et son dernier défi est d'acheter les parcelles d'une forêt avant les compagnies d'huile de palme. Pour cela il a besoin de dons, mais aussi de force de persuasion, car il doit convaincre des villageois de vendre leur terrain à son association. C'est à Bornéo, que Chanee s'est accompli : marié à une Indonésienne et père de deux enfants, il sent que son rôle à jouer est ici. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne