Feuilleton : les gardiens du monde sauvage (3/5)

FRANCE 2

En France, de nombreuses espèces sont parfois mises en captivité pour être protégées. Ces animaux doivent ensuite regagner leur habitat naturel.

À Océanopolis, à Brest (Finistère), tout un monde se réveille. Trois phoques vont être relâchés en mer, mais l'opération s'annonce délicate. Il y a quelques mois, ils avaient été recueillis alors qu'ils étaient blessés et affamés. "Là ils sont plus curieux qu'autre chose, malgré tout, ils peuvent être agressifs en arrivant derrière nous", prévient une soigneuse. Avant de prendre le large, les phoques devront passer un dernier test médical.

Des hamsters nés en captivité

En Alsace, sur un champs de maïs, la nature est devenue inhospitalière pour de nombreux animaux. Les hamsters présents dans la région hibernent désormais dans des cages, 300 d'entre eux sont nés en captivité. En 2011, la France a été reconnue coupable de ne pas protéger cette espèce. L'État a dû payer une structure pour permettre leur reproduction. Les hamsters seront bientôt relâchés et pourront rejoindre leurs futurs terriers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne