Cornes de rhinocéros : une vente aux enchères fait polémique

France 3

Un éleveur de rhinocéros en Afrique du Sud a prélevé les cornes de ses animaux pour les vendre aux enchères. Un moyen selon lui de lutter contre le braconnage, un scandale selon les associations de défense des animaux.

Un éleveur de rhinocéros décorne ses animaux. L’opération est impressionnante, mais réalisée sous anesthésie, elle est indolore pour l’animal. Pour décourager les braconniers, c’est une pratique courante dans ce ranch d’Afrique du Sud. Pour la première fois, l’éleveur est autorisé à vendre 264 cornes sur internet. "Il n’y a pour moi qu’une façon de financer ces opérations : vendre ces cornes", explique le propriétaire du ranch.

Associations indignées

Mais la vente fait scandale. Le commerce des cornes de rhinocéros est interdit dans le monde entier. En autorisant cette première transaction, les autorités sud-africaines ouvrent une brèche, notamment en direction des pays d’Asie. Là-bas, les cornes sont utilisées pour la médecine traditionnelle. Cela indigne les associations. "Cette vente pourrait renforcer la demande de cornes de rhinocéros en Asie. Cela envoie un message contradictoire. Je vous rappelle que la vente de cornes de rhinocéros est interdite en Chine et au Vietnam", explique Julian Rademeyer, conservateur de la faune sauvage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne