Boulogne-sur-Mer : hécatombe de requins-marteaux

FRANCE 3

L'aquarium de Nausicaá à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) vit une hécatombe. 30 requins-marteaux qui vivaient sur place sont tous morts. Visiblement victimes d'une infection. Le débat sur l'élevage d'espèces sauvages en captivité est relancé.

Ils étaient les vedettes de l'aquarium de Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais. Mais le dernier requin-marteau, un mâle de 9 ans, est mort jeudi 25 avril dernier d'une infection qui l'empêchait de s'alimenter depuis trois semaines. Les analyses de l'eau n'ont rien relevé d'anormal, mais c'est le trentième requin-marteau qui succombe dans les bassins de Nausicaá. "Il y a des moments dans leur vie où ils vont être très vulnérables, notamment la fin de la première année de vie et à la maturité sexuelle, or c'est justement à ces deux moments-là que sont apparues les difficultés", justifie le responsable de l'aquarium, Stéphane Henard.

Une espèce en danger

Le requin-marteau est une espèce en danger, menacée par les trafics et le braconnage. C'est pour participer à sa protection que l'aquarium avait investi près d'un million d'euros et fait venir des bébés d'Australie dans des bassins reproduisant les courants et les nutriments disponibles dans leur milieu naturel. D'ordinaires solitaires, certains requins se sont entretués dans les aquariums, c'est ce que dénonce l'association Sea Shepherd.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne