Allier : une lutte contre l'écrevisse de Louisiane

Dans le département de l'Allier, l'écrevisse de Louisiane est un véritable fléau pour les rivières.

Voici la bête noire des étangs de l'allier. L'écrevisse de Louisiane est en passe d'envahir les plans d'eau douce. Elle se reproduit à une vitesse vertigineuse. Dès l'âge de six mois, elle peut pondre jusqu'à 600 oeufs par an. Doté d'un appétit d'ogre, ce crustacé dévore tout sur son passage, un danger pour la survie des autres espèces. "C'est une espèce très vorace qui va du coup manger beaucoup de végétation, qui va manger les larves d'amphibiens, donc les crapauds, les grenouilles, les tritons. Qui va aussi manger les larves de libellules, de poissons", explique Alexis Renaux, charge de mission "Conservation et question des milieux naturels".

Un plan de lutte mis en place

Capable de parcourir 4 à 5 kilomètres par jour sur la terre ferme, cette écrevisse creuse des galeries qui fragilisent les berges. De plus, elle est porteuse d'un champignon qui peut contaminer la population des écrevisses locales. Les autorités et les associations tentent d'endiguer ce fléau. Un plan de lutte est mis en place, qui prévoit notamment l'introduction du sandre, ce poisson d'eau douce avide d'écrevisses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne