VIDEO. La mystérieuse histoire des lions mangeurs d'hommes du Tsavo

BRUT

Deux fauves attaquant des hommes pour les dévorer... Ces scènes ont semé la terreur en 1898, dans l'actuel Kenya.

Une ombre saisit un corps, le traîne hors de sa tente et le dévore. En quelques mois, cette scène se répète des dizaines de fois. Deux animaux sauvages au comportement inhabituel seraient les coupables : des lions mangeurs d'hommes. Nous sommes en 1898, en pleine expansion coloniale en Afrique. Les Britanniques ont entamé la construction d'un chemin de fer reliant l'océan Indien au lac Victoria, afin de faciliter l'exploitation des ressources de la région. Depuis mars 1898, ils tentent d'ériger un pont pour franchir la rivière Tsavo dans l'actuel Kenya. Pour cela, ils emploient majoritairement des ouvriers venus d'Inde avec des conditions qui sont difficiles : travail éreintant, chaleur, maladies...

Des attaques mortelles

Très vite, les équipes sont férocement et systématiquement attaquées par deux lions sans crinière, qui s'adonnent ensuite à un comportement rare : ils dévorent leurs victimes. Selon des témoignages, il y aurait eu entre 28 et 135 morts. Les attaques se répètent pendant de longs mois, où des ouvriers sont traînés la nuit hors de leur tente. Cette menace va contraindre les ouvriers à stopper la construction du pont. C'est le Lieutenant-Colonel John Henry Patterson, officier et ingénieur britannique qui décide de s'en charger personnellement. Il se lance alors dans une traque à mort.

Les arrêter coûte que coûte

Recherche de leur tanière, mise en place de pièges, création de postes de chasse... Le 9 décembre 1898, après plusieurs semaines, il finit par tuer le premier. 20 jours plus tard, il abat le second. Le chantier est relancé et aboutit quelques mois plus tard.

Vous êtes à nouveau en ligne