Phoques : une prime pour retrouver les tueurs

FRANCE 3

Trois phoques ont été abattus sur la côte d’Opal depuis le début de l’année civile. Une association propose 10 000 euros à quiconque identifiera le ou les tueurs.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des phoques abattus à bout portant, roués de coups sur les plages de la côte d’Opal, dans les Hauts-de-France. Depuis le début de l’année, trois cas similaires ont été recensés, le dernier il y a quelques jours sur la plage du Touquet (Pas-de-Calais). Les associations de défense de l’environnement portent plainte, une enquête est ouverte. Mais une ONG va plus loin. Sea Sheperd offre en effet 10 000 euros à quiconque permettra de retrouver les coupables. Ils dénoncent des actes de cruauté.

Une dizaine d’impacts de plomb

En janvier dernier, un premier animal avait été retrouvé mort. L’autopsie révèle une dizaine d’impacts de plomb en pleine tête. Les chasseurs sont pointés du doigt. Autres suspects, des pêcheurs mécontents de la prolifération des mammifères marins. Leur population augmente de 30% par an, et leur nombre serait d’environ 800 sur la côte d’Opal. Ils ingurgitent environ huit kilos de poisson par jour, selon le vice-président de la Fédération des Chasseurs du Pas-de-Calais.  

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne