Voir la vidéo

Parc naturel de Kafue : Anety Milimo raconte le quotidien des rangers

Une femme chez les rangers

Anety Milimo fait partie des rangers qui protègent le parc naturel de Kafue, le plus grand de Zambie. Elle est l’une des trois seules femmes à faire partie de ces forces de protection. 

En effet, rares sont les femmes dans ce type de métier. Elle raconte : « Quand j’ai commencé, tout le monde me disait : « Elle échouera ». Je voulais leur prouver que j’en étais capable (…). J’ai dit : « Non, pourquoi les gens devraient se moquer de moi ? ». C’est ma mission ».

Malgré les difficultés d’un quotidien parfois dangereux, elle compte bien continuer de protéger la faune du parc : « Je n’ai jamais voulu me laisser abattre ».

Des braconniers prêts à tuer

Lors de son premier jour de travail, Anety se rappelle avoir vu avec son équipe les traces de braconniers. Ceux-ci, cachés derrière une colline, ont tiré sur les rangers. Ces derniers ont évité les balles de justesse. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas.

Anety raconte qu’une femme ranger est morte de la main de braconniers. Tombée sur des trafiquants à l’entrée qu’elle gardait, elle décide de fouiller leur camion réfrigéré. À l’intérieur, elle découvre des carcasses de buffles.

Les braconniers se rangent sur le bord de la route sous ses ordres, mais sortent de leur véhicule armés d’une barre de fer. Ils frappent la ranger à la tête et la décapite.

« Je ne pensais pas qu’on pouvait arriver à de telles extrémités » raconte Anety.

D’après l’International Game Rangers Federation, sur les 22 000 rangers et volontaires travaillants dans les parcs naturels d’Afrique, 27 d’entre eux ont été tués par des braconniers pendant l’année 2015. Au Congo, dans le seul parc du Virunga, ce sont 140 rangers qui sont morts ces 15 dernières années.

plus