Oise : un arrêté municipal anti-aboiements

Voir la vidéo
FRANCE 3

Dans l'Oise, le maire de Feuquières a pris un arrêté anti-aboiements.

À Feuqières, les aboiements des chiens dérangent. Si Lucky devient trop bruyant, son propriétaire pourrait avoir une amende à payer. Dans une maison de la commune, six gros molosses seraient devenus la terreur du voisinage. "À chaque fois qu'on passe, ils aboient", indique une riveraine. Gênés par le bruit, des habitants ont lancé une pétition, sans résultat. Le maire a donc été saisi et a décidé de prendre un arrêté anti-aboiements. "Dans le cas présent, je peux vous dire que le trouble était inacceptable. Maintenant, si le propriétaire des animaux ne veut pas le reconnaitre ou prendre les dispositions qui s'imposent, on est bien obligé de faire quelque chose", explique le maire Jean-Pierre Estienne.

Un recours d'une association de défense des animaux

Un recours en justice est prévu mais la propriétaire des chiens, visée par l'arrêté, ne comprend pas. Elle explique avoir adopté les animaux pour assurer la sécurité de son cabinet médical après des cambriolages. La polémique de cet arrêté anti-aboiements dépasse les frontières de l'Oise. Une association de défense des animaux fera un recours en justice pour tenter de l'interdire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne