Poules : la fin des œufs en batterie ?

France 2

Depuis quelque temps, sous la pression de l’opinion, les supermarchés et les cantines sont en train de se détourner des œufs en batterie.

À la coque, durs, au plat, les œufs sont incontournables dans nos assiettes. Chaque année, nous en consommons 220 par personne. Les clients sont de plus en plus exigeants : "Je cherche des œufs de poules qui vivent en plein air", explique cette consommatrice. À première vue, tous les œufs sont identiques. Pour les différencier, il faut scruter le code inscrit sur les coquilles. 0, élevage bio, 1, en plein air, 2, au sol, sans accès plein air, et 3, en cage.

En finir avec les poules enfermées

Les œufs issus de cages sont dans le collimateur de la grande distribution, qui veut en finir avec l’image de ces poules enfermées. Près de Grenoble, Jean-Philippe Nallet élève des poules en batterie. Dans ce bâtiment, trois étages de cages, 125 000 poules : "On a des cages aménagées, avec des perchoirs. Elles mesurent 150 centimètres de large et 3,10 mètres de long. Il y a 58 poules par cage". Soit un peu plus d’une feuille A4 par poule.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne