L214 est-elle financée par des soutiens de la viande artificielle ?

FRANCEINFO

L'association de défense des animaux a reçu une subvention d'un fonds américain fondé par Dustin Moskovitz, l'un des cofondateurs de Facebook. Mais ce dernier a quitté le réseau social depuis 2008, bien avant l'octroi de ce financement.

A chaque vidéo choc de L214, les mêmes accusations resurgissent. Des internautes affirment que les géants du numérique essaieraient de déstabiliser l'industrie de l'élevage français pour laisser le champ libre aux start-up du secteur de la viande artificielle, un business qui pourrait dépasser les 100 milliards d'euros d'ici 10 ans selon Barclays. Et certains dénoncent de supposés liens avec l'association de défense des animaux. Qu'en est-il réellement ?

"Ce n'est pas l'argent de Facebook"

Un agriculteur a signalé l'existence d'une subvention de 1,1 million d'euros versée par un fonds d'aide américain, OPP, au profit de L214 à la députée Martine Leguille-Balloy. "Si on en croit les documents qu'on a entre les mains, il est évident qu'il y a un rapport. On retrouve les mêmes investisseurs dans le fonds qui finance L214 et dans toutes les start-up qui développent des produits de substitution à la viande", affirme l'élue LREM de Vendée.

OPP a été fondé par Dustin Moskovitz, cofondateur de Facebook qui a quitté le réseau social en 2008. Pour Sébastien Arsac, de l'association L214, "ce n'est pas l'argent de Facebook, c'est la fortune personnelle que Dustin Moskowitz consacre à des actions de philanthropie". Mais ce généreux donateur finance aussi des start-up qui développent des substituts à la viande.

Retrouvez les vidéos de Ben Barnier sur sa chaîne YouTube

Vous êtes à nouveau en ligne