Indre : l'État fait fermer provisoirement un abattoir bio

FRANCE 3

Déjà mis en cause il y a trois ans par les services vétérinaires et aujourd'hui par l'association de défense des animaux L214, un petit abattoir qui emploie 17 salariés a été fermé provisoirement en Indre. Le gouvernement évoque des actes intolérables.

Un veau mal étourdi, traîné au sol et suspendu alors qu'il se débat. C'est une nouvelle vidéo choc de l'association L214. Des actes de cruauté doublés de manquement à l'hygiène. Cet employé par exemple travaille en tee-shirt. Ces images ont été tournées il y a quelques semaines, à l'abattoir du Boischaut dans l'Indre. Un établissement de proximité employant 17 salariés, géré par la communauté de commune. "On a des animaux qui souffrent au-delà de ce qu'on pourrait attendre d'un abattoir", explique Sébastien Arsac de l'association L214.

Déjà épinglé par les services vétérinaires

L214 a porté plainte pour acte de maltraitance et cruauté. Il y a deux ans, l'abattoir avait été épinglé par les services vétérinaires, sans suite. Mais après la diffusion de ces images, le ministère de l'Agriculture a réagi. "Didier Guillaume demande au préfet de suspendre immédiatement, à titre conservatoire, l'activité de l'établissement." Carrefour, l'un des principaux clients de l'abattoir a annoncé qu'il cessait toute relation commerciale avec lui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne