Abattoir de Vigan : trois salariés jugés pour actes de cruauté

FRANCE 3

Un événement judiciaire. Il s'agit du premier procès sur la question de la souffrance animale au tribunal d'Alès, dans le Gard. Clément Weill-Raynal fait le point

Les images de maltraitance animale de l'abattoir de Vigan font encore écho. Le tribunal de grande instance d'Alès, dans le Gard, juge ce jeudi 23 et vendredi 24 mars trois prévenus pour des actes de cruauté sur des animaux. L'association L214, à l'origine des images dans l'abattoir, "veut faire du procès un procès exemplaire", explique Clément Weill-Raynal, journaliste pour France 3.

Trois salariés sur le banc des prévenus

"Aujourd'hui la réalité du procès c'est les trois salariés de l'abattoir présents sur le banc des prévenus : celui qui a jeté les animaux en l'air par dessus la barrière reconnaît avoir fait une connerie", affirme le journaliste qui ajoute que ce prévenu a confié "être dépassé par le stress et les conditions de travail et les cadences". L'un des autres prévenus a quant à lui déclaré n'avoir "rien à se reprocher".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne