Les adoptions d'animaux à la SPA ont baissé de 15% depuis le début de l'année

Un chat abandonné dans un refuge de la SPA à Montbéliard (Doubs), le 11 juillet 2017.
Un chat abandonné dans un refuge de la SPA à Montbéliard (Doubs), le 11 juillet 2017. (MAXPPP)

La Société protectrice des animaux lance un appel aux adoptions afin de désengorger les refuges, à quelques semaines des grandes vacances.

Alors que les vacances d'été approchent, et avec elles leur cortège de chiens et chats laissés au bord des routes, la SPA s'alarme : elle a connu une baisse de 15% des adoptions sur les quatre premiers mois de 2018, par rapport à la même période un an plus tôt. Du jamais-vu depuis cinq ans, explique sa présidente dans Le Parisien.

"Même dans le Nord et en Bretagne, où nos chiens et chats trouvent pourtant d’habitude facilement des familles, les directeurs de nos centres se désespèrent : ils ne réalisent presque aucune adoption depuis le début de l’année", explique Natacha Harry au journal.

Les refuges sont saturés

Un constat que partage une cheffe d'équipe de la SPA à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) : "D’ordinaire, quand on met un petit yorkshire sur le site, on a tout le temps beaucoup de demandes, mais là non." La présidente ne s'explique pas cette désaffection, qu'elle attribue "peut-être à la morosité de l'hiver".

D'autant que ces animaux qui ne sont pas adoptés restent dans les refuges, dont la capacité d'accueil atteint ses limites : au total, 9 000 animaux sont actuellement hébergés dans les 63 centres du réseau. Pour les aider, mais aussi libérer des places en prévision de l'afflux de nouveaux animaux abandonnés cet été – juillet et août représentent un tiers des abandons annuels –, la SPA lance donc un appel à l'adoption.

Vous êtes à nouveau en ligne