La Norvège, premier pays nordique à interdire l'élevage d'animaux à fourrure

Avec 250 fermes à fourrure, la Norvège est l'un des principaux pays fournisseurs de fourrure dans le monde. En bannissant toute production de cette matière, elle devient le premier pays nordique à le faire.  

C'est une victoire pour les défenseurs des animaux. La Norvège vient d'interdire l'élevage des animaux à fourrure. Le gouvernement a annoncé la fermeture des 250 fermes à fourrure d’ici 2025, qui exploitent 610 000 visons et 150 000 renards selon les deniers chiffres du ministère de l’Agriculture. 

La Norvège avait accueilli la plus grande manifestation anti-fourrure européenne

La Norvège devient ainsi le premier pays nordique à bannir toute production de fourrure. Ces pays sont connus parmi les principaux fournisseurs de cette matière dans le monde. Le Danemark est le premier producteur de fourrure de vision et la Finlande de renard, selon l'organisation Fur Europe. 

L’industrie nordique a dernièrement été éclaboussée par plusieurs scandales. En août 2017, l’association de protection animale en Finlande avait révélé les pratiques cruelles de gavage forcené des renards pour obtenir leur fourrure. En outre, la plus grande manifestation anti-fourrure européenne avait été organisée à travers la Norvège en 2016 et avait rassemblé plus de 13 000 personnes.

Avant la Norvège, dix pays européens avaient légalisé en ce sens. Le premier, le Royaume-Uni, l’avait interdit en 2000.

Vous êtes à nouveau en ligne