Enquête : le mystère des chevaux mutilés

Les cas de chevaux mutilés se sont multipliés ces dernières semaines. Les animaux sont retrouvés avec des oreilles découpées. Dernièrement, une pouliche a été retrouvée morte près de Cluny (Saône-et-Loire).

Ce matin encore, difficile pour cet éleveur équin de se rendre au pré sans penser à l’horrible sort réservé à l’une de ses pouliches. Elle vivait comme les autres en plein air, à Cortambert (Saône-et-Loire), et était destinée à la compétition. "On a retrouvé Jade allongée, affreusement mutilée", raconte l’éleveur, Jean-Michel Martinot.

Les organes génitaux mutilés, le globe oculaire arraché

L’animal a été découvert samedi 8 août par une joggueuse. La pouliche a été poignardée au cœur, les organes génitaux ont été mutilés, le globe oculaire arraché, l’oreille droite sectionnée. Un acte de barbarie révoltant pour son propriétaire. "Faire ça à des animaux c’est une honte. S’attaquer à des animaux comme ça, sans défense. Et venir comme ça, en peine nuit, c’est révoltant", confie l’éleveur. "J’ai reçu énormément de soutien de la part de beaucoup d’éleveurs", a-t-il ajouté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne