VIDEO. Chevaux mutilés : le portrait-robot d'un agresseur établi dans l'Yonne

france 2

Le mystère des chevaux mutilés sera-t-il bientôt résolu ? En Saône-et-Loire, le propriétaire d'un refuge animalier est parvenu à mettre en fuite deux agresseurs. Il a pu fournir de précieux détails aux enquêteurs.

Lacéré à la serpe sur 50 centimètres, l'un des poneys du refuge animalier de Villefranche-Saint-Phal (Yonne) fait partie de la longue liste d'animaux victimes d'agressions depuis plusieurs semaines. Dans la nuit de lundi à mardi 25 août, deux hommes armés de couteaux ont été mis en fuite par le propriétaire qui a été blessé au bras lors de l'altercation. Grâce aux précieuses indications de Nicolas Demajean, les enquêteurs ont pu réaliser un portrait-robot de ces agresseurs alors que les attaques se multiplient. Il a été diffusé sur la page Facebook de la gendarmerie de l'Yonne.

D'autres pays également concernés

Des chevaux égorgés ou éviscérés, parfois avec une oreille coupée, sont régulièrement retrouvés dans les prés de plusieurs départements depuis dix-huit mois. La psychose s'installe chez les propriétaires. Pendant que certains éleveurs s'équipent de caméras, les gendarmes tentent de collecter un maximum d'indices, notamment des traces d'ADN. "Évitez absolument de modifier les lieux pour que l'on puisse récupérer un maximum d'informations", avertit Christophe Plourin, du groupement de gendarmerie de l'Yonne. La France n'est pas le seul pays concerné. Des faits similaires ont été constatés en Allemagne, en Belgique et en Grande-Bretagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne