Au Chili, les lions de mer cauchemar des pêcheurs

France 24

Le lion de mer est une espèce protégée par une interdiction de chasse. Il pose cependant de sérieux problèmes aux pêcheurs en détruisant leurs filets. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au Chili, les pêcheurs ont un surnom pour les lions de mer : "les ennemis".
Depuis 28ans, l'espèce est protégée par une interdiction de chasse... et ces mammifères se sont multipliés sur les côtes du pays.
Problème : ces grosses otaries déchirent sans cesse les filets de pêche pour se nourrir...

Mario Rojas, pêcheur, et chef du syndicat des pêcheurs de Caleta Portales explique comment le lion de mer s'est simplifié la vie pour s'alimenter :

"Les otaries ne chassent plus. Elles entendent le bruit d'un bateau et savent que la nourriture est là. Alors elles y vont et plongent."

Ces otaries mangent en moyenne 40 kilos de poissons par jour...
Résultat : 80% des embarcations de la zone reviennent au port... à vide...
et avec des filets... en lambeaux.

SONORE 4 -Le ministre adjoint de la pêche au chili, Eduardo Riquelme Portilla, tente de trouver des solutions :

"Nous devons apprendre à vivre ensemble avec les otaries, c'est en ce sens que nous faisons des efforts."

Une bonne volonté ... qui cache des impératifs économiques protégés par des accords internationaux…

Si Santiago levait l'interdiction de chasse comme le souhaitent les pêcheurs,
le Chili risquerait de se voir fermer les portes des Etats unis où il exporte son saumon
un secteur qui pèse 4 milliards de dollars.

Vous êtes à nouveau en ligne