Australie : attaqué par un crocodile, il survit en lui mettant le doigt dans l'œil

Un crocodile marin (Crocodylus porosus) photographié dans l\'ouest de l\'Australie.
Un crocodile marin (Crocodylus porosus) photographié dans l'ouest de l'Australie. (BARBAGALLO FRANCO / HEMIS.FR / AFP)

Le crocodile a été euthanasié. 

Un crocodile "particulièrement fourbe". Un garde-forestier australien a réussi à s'échapper des dents acérées d'un crocodile… en lui mettant le doigt dans l'œil. Craig Dickmann, parti à la pêche dimanche 10 novembre sur une plage reculée du nord de l'Australie, a déclaré que l'animal, long de 2,8 mètres, l'avait attaqué par derrière au moment où il quittait le rivage. 

"Au moment où je pars, la première chose que je vois, c'est sa tête qui se dirige vers moi", a-t-il raconté à la presse, notamment au site ABC (en anglais), depuis son lit d'hôpital à Cairns, dans le Queensland (nord-est). "Ce bruit me hantera pour toujours, je pense. Le bruit du claquement de ses mâchoires."

Des morsures aux mains et aux jambes

Selon l'homme de 54 ans, le crocodile l'a attaqué au niveau de la cuisse et a tenté de l'entraîner dans l'eau afin de le noyer. Le garde-forestier a alors eu l'idée d'enfoncer son pouce dans l'œil du reptile, seule "partie souple" de l'animal, qui a par ailleurs une peau très dure. "J'ai poussé aussi loin que possible et il a commencé à lâcher prise", a-t-il expliqué.

Il aurait réussi à se mettre sur le dos du crocodile au bout de quelques minutes, à lui fermer les mâchoires, puis à le repousser. L'Australien s'en est sorti avec des morsures aux mains et aux jambes. Il a ensuite conduit pendant plus d'une heure jusqu'à son poste de gardes-forestiers, où il a appelé les secours et reçu les premiers soins par un collègue, relate ABC.

Dans un communiqué, les autorités du Queensland ont affirmé avoir euthanasié l'animal cette semaine. Les crocodiles marins, qui peuvent atteindre sept mètres de long et peser plus d'une tonne, sont nombreux dans les zones tropicales du nord de l'Australie, mais les attaques contre les humains sont rares.

Vous êtes à nouveau en ligne