Amazon : grève des salariés dans plusieurs sites en Allemagne

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Cette grève pourrait perturber le géant de la vente par Internet. Des salariés d'Amazon ont quitté le travail dans plusieurs sites en Allemagne. Ils dénoncent les conditions de travail et des salaires indécents. Certains sont allés jusqu'au siège du groupe, à Seattle, aux Etats-Unis. Le mouvement commence à faire tache d'huile. A une semaine de Noël, le travail ne manque pas chez Amazon, géant du commerce en ligne. Ce matin, en Allemagne, ces salariés n'ont pas pris leur service. Ce site à l'ouest du pays est touché par une grève, comme 3 autres centres. On y dénonce des salaires insuffisants. Amazon ne veut pas négocier avec notre syndicat. Noël arrive et nous sommes prêts à continuer notre mouvement. Hier, 600 personnes ont débrayé sur le même site. Les employés des centres de logistique ont des salaires plus bas que leurs collègues français, rémunérés au Smic. J'arrive juste à joindre les deux bouts. Pas possible d'économiser ou d'avoir un prêt. Des salariés allemands se sont même rendus au siège d'Amazon, à Seattle. Ils ont reçu le soutien des syndicats américains. En tant que compagnie internationale, Amazon devrait traiter ses salariés avec justice et respect. Au 2e jour de grève, des retards sont observés pour les livraisons. Le mouvement devrait se poursuivre demain, à la période la plus chargée de l'année.

Cette grève pourrait perturber le géant de la vente par Internet. Des salariés d'Amazon ont quitté le travail dans plusieurs sites en Allemagne. Ils dénoncent les conditions de travail et des salaires indécents. Certains sont allés jusqu'au siège du groupe, à Seattle, aux Etats-Unis. Le mouvement commence à faire tache d'huile.

A une semaine de Noël, le travail ne manque pas chez Amazon, géant du commerce en ligne. Ce matin, en Allemagne, ces salariés n'ont pas pris leur service. Ce site à l'ouest du pays est touché par une grève, comme 3 autres centres. On y dénonce des salaires insuffisants.

Amazon ne veut pas négocier avec notre syndicat. Noël arrive et nous sommes prêts à continuer notre mouvement.

Hier, 600 personnes ont débrayé sur le même site. Les employés des centres de logistique ont des salaires plus bas que leurs collègues français, rémunérés au Smic.

J'arrive juste à joindre les deux bouts. Pas possible d'économiser ou d'avoir un prêt.

Des salariés allemands se sont même rendus au siège d'Amazon, à Seattle. Ils ont reçu le soutien des syndicats américains.

En tant que compagnie internationale, Amazon devrait traiter ses salariés avec justice et respect.

Au 2e jour de grève, des retards sont observés pour les livraisons. Le mouvement devrait se poursuivre demain, à la période la plus chargée de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne