Alès : fortes inondations dans le secteur

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Un an après le début de la crise agroalimentaire, beaucoup craignent un automne explosif en Bretagne. L.Delahousse: L'alerte orange a été levée en Ardeche et dans l'Hérault, mais elle est maintenue dans le Gard. La nuit dernière, le secteur d'Alès a été touché par de fortes précipitations. A la clé, une fois encore, des inondations. Les pompiers sont intervenus toute la nuit. L'eau est arrivée vers 2h du matin dans les quartiers nord Rapidement, quelques familles ont dû être secourues. C'était compliqué, comme nuit. Un petit peu, par rapport à la pluie, mais on a bien été pris en charge. Ils sont venus dès le matin. La plupart des habitants ont passé la nuit à l'étage, Plus d'électricité. Il faut parfois escalader pour rentrer chez soi puis constater les dégâts. On venait de tout faire, toute la chambre. Pour les enfants, pour tout. Tout ça, c'est mort. Le Placo a bu, et c'est mort. Eh ben, on recommencera. Le quartier avait déjà été inondé Cette fois, il y a 2 fois moins d'eau, mais le découragement est le même. Les pompiers, la famille, les amis, tout le monde est venu aider. Ça va aller? On va être là pour eux. C'est difficile d'arriver à les réconforter. Le seul moyen, c'est et avec nos petites raclettes. Il n'y a pas d'autre solution. Une trentaine de personnes ont été mises en sécurité cette nuit. 5000 à 6000 foyers sont privés d'électricité, mais l'épisode pluvieux est terminé. Le Gardon a entamé sa décrue.

Un an après le début de la crise agroalimentaire, beaucoup craignent un automne explosif en Bretagne.

L.Delahousse: L'alerte orange a été levée en Ardeche et dans l'Hérault, mais elle est maintenue dans le Gard. La nuit dernière, le secteur d'Alès a été touché par de fortes précipitations. A la clé, une fois encore, des inondations. Les pompiers sont intervenus toute la nuit.

L'eau est arrivée vers 2h du matin dans les quartiers nord Rapidement, quelques familles ont dû être secourues.

C'était compliqué, comme nuit.

Un petit peu, par rapport à la pluie, mais on a bien été pris en charge. Ils sont venus dès le matin.

La plupart des habitants ont passé la nuit à l'étage, Plus d'électricité. Il faut parfois escalader pour rentrer chez soi puis constater les dégâts.

On venait de tout faire, toute la chambre. Pour les enfants, pour tout.

Tout ça, c'est mort. Le Placo a bu, et c'est mort. Eh ben, on recommencera.

Le quartier avait déjà été inondé Cette fois, il y a 2 fois moins d'eau, mais le découragement est le même. Les pompiers, la famille, les amis, tout le monde est venu aider.

Ça va aller? On va être là pour eux.

C'est difficile d'arriver à les réconforter. Le seul moyen, c'est et avec nos petites raclettes. Il n'y a pas d'autre solution.

Une trentaine de personnes ont été mises en sécurité cette nuit. 5000 à 6000 foyers sont privés d'électricité, mais l'épisode pluvieux est terminé. Le Gardon a entamé sa décrue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne