Aisne : un enfant de 5 ans sauvé de la noyade par un adolescent

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Mais d'abord, cette belle histoire à La Fère (Aisne). Un adolescent de 14 ans a sauvé son petit voisin de 5 ans dont l'appartement était en feu. Il n'a pas hésité a intervenir malgré le danger. L'appartement a été totalement ravagé par les flammes. C'était dimanche matin vers 8H. Rémy Dardenne qui habite en dessous est réveillé par les appels au secours de sa voisine. Son enfant de 5 ans, est dans le canapé en flammes. Je suis arrivé, il y avait plein de fumée partout. Je suis allé dans la chambre et en fait il était là. Il pleurait, il était traumatisé, perdu. Rémy ne réfléchit pas, il prend l'enfant dans ses bras et le ramène à sa mère. Un acte salué par les voisins, les pompiers, relayé par les médias. Ce matin, au collège, Rémy était au centre de toutes les attentions. Il a du mal à se considérer comme un héros. Ce n'est pas grâce à ça qu'il va devenir un saint. Il sera toujours pareil. Ce n'est pas un saint alors. Oui voila. Ce n'est pas parce que je passe a la télé, que je vais changer de vie. Pour le collège aussi, c'est une belle leçon de courage. Le fait de constater que des élèves ne sont pas indifférents à ce qui peut se passer dans la société, c'est très important pour nous, c'est valorisant et sécurisant aussi. Un exemple que les professeurs de Rémy comptent bien valoriser et exploiter dans les prochains cours d'éducation civique.

Mais d'abord, cette belle histoire à La Fère (Aisne). Un adolescent de 14 ans a sauvé son petit voisin de 5 ans dont l'appartement était en feu. Il n'a pas hésité a intervenir malgré le danger.

L'appartement a été totalement ravagé par les flammes. C'était dimanche matin vers 8H. Rémy Dardenne qui habite en dessous est réveillé par les appels au secours de sa voisine. Son enfant de 5 ans, est dans le canapé en flammes.

Je suis arrivé, il y avait plein de fumée partout. Je suis allé dans la chambre et en fait il était là. Il pleurait, il était traumatisé, perdu.

Rémy ne réfléchit pas, il prend l'enfant dans ses bras et le ramène à sa mère. Un acte salué par les voisins, les pompiers, relayé par les médias. Ce matin, au collège, Rémy était au centre de toutes les attentions. Il a du mal à se considérer comme un héros.

Ce n'est pas grâce à ça qu'il va devenir un saint. Il sera toujours pareil.

Ce n'est pas un saint alors.

Oui voila.

Ce n'est pas parce que je passe a la télé, que je vais changer de vie.

Pour le collège aussi, c'est une belle leçon de courage.

Le fait de constater que des élèves ne sont pas indifférents à ce qui peut se passer dans la société, c'est très important pour nous, c'est valorisant et sécurisant aussi.

Un exemple que les professeurs de Rémy comptent bien valoriser et exploiter dans les prochains cours d'éducation civique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne