Tony Estanguet, le co-président de Paris 2024, durant la conférence de presse de clôture de la visite de la commission d\'évaluation du CIO, le 16 mai 2017 à Paris.
Tony Estanguet, le co-président de Paris 2024, durant la conférence de presse de clôture de la visite de la commission d'évaluation du CIO, le 16 mai 2017 à Paris. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA)

Paris 2024 : "On n’a jamais été aussi bien placé" mais "rien n’est encore fait" rappelle Tony Estanguet

Clap de fin pour la commission d’évaluation du Comité international olympique (CIO), mardi 16 mai. Les 11 membres du CIO et les 12 experts ont quitté Paris dans l'après-midi, après une visite de trois jours et un rendez-vous officiel à l’Élysée mardi matin. Le président de la commission d'évaluation Pattrick Bauman a distribué les bons points lors de la conférence de presse finale du CIO. Il a expliqué que le mariage entre Paris et les Jeux Olympiques était une évidence.

Quelques minutes plus tard, Tony Estanguet, le co-président du comité de candidature, et futur patron des JO si Paris est choisi, affichait un large sourire. Il s'en est expliqué sur franceinfo.

Sur franceinfo, Tony Estanguet fait le bilan des trois jours de visite de la commission d'évaluation du CIO pour Paris 2024
--'--
--'--

Le CIO veut "nous challenger"

Le dossier parisien semble avoir séduit les membres du CIO. "Le comité a été impressionné par la magie du projet, assure Tony Estanguet, le co-président du comité de candidature Paris 2024. Pour certaines parties du dossier, Paris va au-delà du strict minimum imposé pour ce qui est des cérémonies".

Pour autant, les membres de la commission d'évaluation du CIO semblent aussi vouloir améliorer plusieurs détails économiques : "Ils sont très attachés à l’héritage laissé par ces Jeux Olympiques et Paralympiques, ce qui est également notre cas. Nous souhaitons offrir les meilleures conditions pour les athlètes mais aussi être utile pour la population dès la fin des JO. Cette idée plaît beaucoup au CIO, ils veulent un peu nous challenger sur cette partie-là", explique le triple champion olympique de canoë.

Prochaine étape : le 11 juillet

Pour Tony Estanguet, la bataille continue. Il rappelle que, "rien n’est encore fait" malgré un bon dossier."On n’a jamais été aussi bien placé, assure-t-il. Nous avons de vrai atouts, une équipe de choc, nous sommes confiant mais il faut se battre jusqu’au bout. La visite du comité d’organisation s’est bien passée mais il ne faut surtout pas se relâcher. Dès demain, nous allons préparer la prochaine étape, la présentation du dossier devant les membres du CIO, le 11 juillet prochain à Lausanne. L’élection pour désigner la ville hôte se tiendra le 13 septembre prochain. Jusqu’à cette date rien n’est joué."

Quant à la possibilité que le CIO refuse Paris 2024 et propose, à la place, 2028, "cette option n’est pas envisagée" assure l'ancien sportif. "Nos partenaires se sont engagés pour 2024 et non pour 2028. Un certain nombre d’équipements ne sont possibles que pour 2024", détaille Tony Estanguet.

plus