FRANCEINFO

Paris 2024 : "Je suis très attentif à ce que tous les engagements pris soient tenus", prévient un député de Seine-Saint-Denis

Quelques heures après l'annonce officielle de l'attribution des JO 2024 à Paris, mercredi 13 septembre, Stéphane Peu, député du groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) de Seine-Saint-Denis et ancien premier adjoint à l'urbanisme à la mairie de Saint-Denis était invité sur franceinfo.

Rappelant qu'une loi olympique et paralympique, qui sera effective toute la durée des Jeux, devra être ratifiée par le Parlement "dans les semaines qui viennent", le député confie "partager l'enthousiasme" autour de l'attribution des Jeux tout en étant "très attentif à ce que tous les engagements pris pendant la candidature soient tenus".

"Plusieurs risques"

La Seine-Saint-Denis accueillera six sites de compétition - l'athlétisme, la natation, le water-polo, le tir, le badminton et le volley - ainsi que les cérémonies d'ouverture et de clôture au Stade de France et la construction d'équipements majeurs comme la piscine olympique, le village olympique et paralympique, le village des médias. La reconversion, de ces villages en éco-quartiers, devrait permettre de créer 3 700 à 5 000 nouveaux logements.

Stéphane Peu souligne "plusieurs risques" avec ces Jeux Olympiques de 2024, notamment celui que, "sous la pression financière, on pense mal la conversion de tous ces équipements. Il faut savoir penser la pérennité". Le député rappelle également les retards en matière d'apprentissage de la natation en Seine-Saint-Denis est espère qu'après les JO, le centre aquatique "bénéficie aux enfants de la Seine-Saint-Denis et [aux] clubs du territoire". "Comment on va rendre compatible une part importante donnée à l'investissement privé et une utilisation publique postérieure aux Jeux olympiques ? Ça, ce n'est pas écrit dans le texte", affirme-t-il.

plus