Des gendarmes entourent un car où se trouvent des supporters russes, mardi 14 juin 2016 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes).
Des gendarmes entourent un car où se trouvent des supporters russes, mardi 14 juin 2016 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes). (MAXPPP)

Violences à Marseille : 43 supporters russes placés en garde à vue après un contrôle près de Cannes

Quarante-trois supporters russes, contrôlés mardi 14 juin au matin à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), ont été placés en garde à vue, indiquent nos confrères de France 3 Côte d'Azur et d'autres journalistes présents sur place. Tous seront entendus à Marseille (Bouches-du-Rhône) afin de déterminer si certains d'entre eux ont participé aux affrontements du week-end en marge du match Angleterre-Russie dans la cité phocéenne.

De possibles expulsions en vue

Le placement en garde à vue de ces supporters s'est effectué dans des circonstances délicates. Une partie d'entre eux a, en effet, refusé de descendre du bus où ils se trouvaient lors du contrôle après une première interpellation de six personnes. Le consul de Russie, basé à Marseille, à dû se rendre sur place.

"Nous avons des indices suffisamment précis sur la participation d'au moins un certain nombre d'entre eux aux violences inacceptables" survenues à Marseille, avait commenté à la mi-journée le préfet du département des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat. Si les personnes interpellées sont soupçonnées de présenter une menace à l'ordre public, elles peuvent être expulsées directement, même si elles ne sont pas impliquées dans les violences marseillaises.