Journée de détection organisée par le FC Miami City, en février 2017, à l\'académie du football d\'Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis)
 Journée de détection organisée par le FC Miami City, en février 2017, à l'académie du football d'Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) (RADIO FRANCE / FANNY LECHEVESTRIER)

"Aux États-Unis, tout est possible" : quand un club amateur de Miami recrute des footballeurs en France

"On va tout donner." En ce jour ensoleillé du mois de février, ils sont plus de 400 jeunes à se presser à l'académie de football d'Épinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. La file d'attente est impressionnante. Objectif ? Se faire remarquer par un superviseur... du FC Miami City, un club amateur ! La démarche est inédite pour un club de football américain : il organise en France et jusqu'au vendredi 17 février des journées de détection pour recruter de futurs talents.

File d\'attente à l\'académie du football d\'Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) pour une journée de détection organisée par le FC Miami City, en février 2017
File d'attente à l'académie du football d'Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) pour une journée de détection organisée par le FC Miami City, en février 2017 (RADIO FRANCE / FANNY LECHEVESTRIER)

Pas de contrat professionnel

Venus des quatre coins de la France, mais aussi de Belgique, d'Angleterre ou de Suisse, ces jeunes ont plus de 18 ans. Les meilleurs d'entre eux se verront offrir une saison sous le soleil de Floride. Le FC Miami a beau être un club amateur évoluant en troisième division américaine, Vincent est venu spécialement de Toulouse pour tenter sa chance. Il a déjà passé une semaine de tests au club italien de Parme, sans parvenir à décrocher un contrat. "En France, c'est bouché si on veut percer dans le foot, explique-t-il. Les États-Unis ont un championnat en plein essor. Beaucoup d'anciennes stars y vont." 

On veut aller dans le championnat américain pour se faire connaître. En espérant revenir en Europe plus tard.

Vincent

à franceinfo

 Journée de détection organisée par le FC Miami City, en février 2017, à l\'académie du football d\'Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis)
 Journée de détection organisée par le FC Miami City, en février 2017, à l'académie du football d'Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) (RADIO FRANCE / FANNY LECHEVESTRIER)

De petits matchs de 30 minutes s'enchaînent sous les yeux de Wagneau Eloi, un ancien joueur professionnel qui a évolué dans le championnat français de 1993 à 2004. Il est également le cofondateur du FC Miami. "En Europe, arrivé un certain âge, les portes se ferment. Aux États-Unis, tout est possible", souligne-t-il.

Les États-Unis sont l'un des seuls pays où un joueur peut accéder au haut niveau quel que soit son âge. La seule chose qui compte, c'est la performance

Wagneau Eloi, cofondateur du FC Miami

à franceinfo

Au bord du terrain, les jeunes se prennent à rêver d'Amérique. "C'est la chance d'une vie", affirme l'un d'eux, tandis qu'un autre nous confie vouloir "gagner le Ballon d'or". Un rêve américain que Youri Vaisse, le manager général du club, tient à relativiser : "Ces jeunes ne peuvent pas avoir de contrat en venant chez nous. Nous n'avons que des joueurs amateurs."

Le but pour Youri Vaisse ? "Aider ces jeunes à grandir humainement et footballistiquement, dit-il. Si après une saison à Miami on se rend compte que ces joueurs ont la capacité pour joueur à un niveau supérieur, on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider à accomplir leur rêve".

Le FC Miami City se veut un tremplin vers le haut niveau, une sorte de pépinière à champions. Son académie est d'ailleurs affiliée au PSG. Mais sur les plus de 600 jeunes qui se sont présentés à Épinay-sur-Seine cette semaine, seuls dix à quinze se verront proposer un billet d'avion pour la Floride. Le rêve américain accroché aux crampons.

plus