Voir la vidéo

Athlétisme : la relève française est assurée

Il est le premier français au sommet de cette discipline herculéenne. "Ces deux jours ont été à la fois le paradis et à la fois l’enfer. (…) Tellement ça a été dur, tellement j’en peux plus, je n’arrive pas à réaliser que je suis champion du monde", explique Kévin Mayer. Le décathlonien a commencé la compétition en débutant très haut : il bat trois de ses records. S’il parvient à accomplir sa meilleure performance de l’année au saut en longueur, grosse frayeur en revanche au saut à la perche.

Pierre-Ambroise Bosse très à l’aise

Après deux échecs, il passe la barre de justesse. L’athlète finit finalement en beauté, après l’argent à Rio l’an passé, il rafle l’or. Une médaille qui s’ajoute à celle de Pierre-Ambroise Bosse. A 25 ans lui aussi, il a décroché le Graal pour la France au 800 mètres mardi. Une victoire inattendue. Il y a quelques heures, Pierre-Ambroise Bosse rentrait triomphant à Paris déjà très à l’aise avec ses nombreux fans.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus