Voir la vidéo

VIDEO. "13h15". La réouverture de "L'auberge du Père Bise" par le chef Jean Sulpice

La première carte de L'auberge du Père Bise, sur le lac d'Annecy (Haute-Savoie), reprise par le jeune chef Jean Sulpice, est prête au dernier moment. Ce jour-là, sa femme Magali vient tout juste de les imprimer pour la réouverture après travaux du restaurant fondé en 1903. 

Le spectacle gastronomique peut alors commencer : "Bonjour mesdames et messieurs, j'ai l'honneur de vous recevoir pour ce premier service", dit le chef tout de blanc vêtu en accueillant ses clients. Ils vont notamment déguster le menu "Rivage" composé de trois plats et un dessert…

"Je dégage de l'émotion autour d'une table"    

En cuisine règnent la concentration, la précision et l'excellence que réclame la haute gastronomie. En 1951, l'établissement avait reçu trois étoiles au Guide Michelin, avant de les perdre au fil des ans. Certains clients demandent déjà un autographe du chef sur leur menu, avec la date du jour. "On reviendra dès que vous aurez trois étoiles", dit l'un d'eux en plaisantant.

 "A l'école, je n'ai jamais eu vingt sur vingt, rappelle Jean Sulpice. Et j'ai découvert une passion. Je dégage de l'émotion autour d'une table, parce que c'est mon métier. Peut-être que j'arriverai à décrocher un vingt sur vingt…" Cela fait vingt-deux ans qu'il en rêve : "Je suis venu ici pour déguster quand j'étais en apprentissage en 1995. Et je me retrouve ici plus de vingt ans après... C'est fabuleux. C'est la renaissance d'une maison."