Voir la vidéo

Top 3 des fois où une guerre nucléaire a bien failli être déclenchée

La Corée du Nord a annoncé un nouveau projet d’envoi de missiles près des eaux territoriales américaines, intensifiant ainsi le bras de fer opposant Pyongyang à Washington et relançant la possibilité d’une guerre nucléaire.

Ce n’est pas la première fois que notre société frôle la catastrophe.

1962 : la crise des missile de Cuba

La plus emblématique reste la crise des missile de Cuba en 1962. Alors qu’il est président des États-Unis, John Kennedy déclare :

"La politique de notre pays sera de considérer tout missile nucléaire lancé de Cuba contre un pays de l'hémisphère occidental comme une attaque."

Apprenant que l'URSS stocke des missiles nucléaires à Cuba, les États-Unis organisent un blocus naval, ce qui est considéré comme un acte de guerre par les soviétiques. Les deux pays finissent par pactiser en secret : les États-Unis retirent leurs missiles installés en Turquie et l'URSS retirent les leurs de Cuba.

1973 : la guerre du Kippour

En 1973, l’Égypte et la Syrie lance une attaque surprise contre Israël. Après de nombreux dégâts, Israël décide d’activer ses armes atomiques. Pour éviter une crise nucléaire avec l’URSS, les Etats-Unis soutiennent Israël, ce qui met fin au conflit.

2013 : la crise des missiles nord-coréen

Plus récemment, en 2013, l'ONU adopte de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord. En retour, celle-ci menace les États-Unis d'une attaque nucléaire.  La tension monte et les États-Unis, en signe d’intimidation, envoient des bombardiers nucléaires au dessus de la péninsule coréenne. La crise se calme après des pressions de la Chine sur la Corée du Nord.

plus