Près de 400 000 travailleurs sont exposés à la radioactivité en France, selon un rapport de l\'Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN). Photo d\'illustration.
Près de 400 000 travailleurs sont exposés à la radioactivité en France, selon un rapport de l'Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN). Photo d'illustration. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

De plus en plus de travailleurs sont exposés à la radioactivité en France

Il y a eu plus de travailleurs exposés à la radioactivité en 2016 : c'est le bilan dressé par l'Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN), dans un rapport publié le mardi 12 septembre. Près de 400 000 personnes sont suivies pour leur exposition à la radioactivité. Cet effectif est en augmentation par rapport à l'année 2015. La dose moyenne a laquelle ses travailleurs sont exposés est aussi en hausse.

C'est le milieu médical qui représente la plus grande part des travailleurs suivis : 71% des 393 293 travailleurs suivis en font partie. Ce sont des médecins, des radiologues ou des dentistes, par exemple. Ensuite, 20% des travailleurs suivis sont des agents de l'industrie nucléaire : ils bénéficient de procédures très organisées mais font par ailleurs face à des doses plus élevées. Enfin, le secteur de l'avion civile est également concerné. Les personnels navigants, en particulier ceux des vols longs courriers, sont exposés aux rayons cosmiques, une radioactivité naturelle de rayon gamma. La dose moyenne de cette catégorie de personnels est deux fois plus élevée que ceux du nucléaire.

Un seul accident grave en 2015

Malgré l'augmentation du nombre de travailleurs suivis, les incidents graves sont moins nombreux. En 2016, un seul cas a été signalé. Il s'agit d'une personne qui a été exposée à une dose trois fois supérieure à la quantité limite admissible pour les travailleurs. Cet ouvrier ne travaillait pas dans une centrale nucléaire mais au sein d'une entreprise industrielle. Ce secteur représente encore le maillon faible de la radio protection. 

En effet, sur des chantiers de voiries ou de construction de bâtiments, des radiographistes se déplacent avec leur matériel pour contrôler des soudures ou des épaisseurs de murs. Ces radiographistes manipulent des pièces métalliques radioactives et ont un diplôme pour effectuer ces gestes. Cependant, leurs collègues et les membres d'autres corps de métiers qui travaillent avec eux n'ont pas toujours conscience des risques de la radioactivité. C'est donc dans ce type de contexte que des incidents se produisent encore.

plus