Une voiture de police en flammes à Paris, le 18 mai 2016, en marge d\'un rassemblement de policiers à l\'appel de leurs syndicats contre la \"haine anti-flics\".
Une voiture de police en flammes à Paris, le 18 mai 2016, en marge d'un rassemblement de policiers à l'appel de leurs syndicats contre la "haine anti-flics". (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)

Incendie d'une voiture de police à Paris : le principal suspect identifié

Le principal suspect dans l'enquête sur l'attaque et l'incendie d'une voiture de police à Paris en mai 2016 a été identifié, a appris franceinfo de source judiciaire, jeudi 20 avril. Il s'agit d'un ressortissant suisse. Il ne s'est pas présenté à une convocation en vue d'une mise en examen il y a plusieurs semaines. Dans cette affaire, huit personnes au total sont déjà mises en examen.

La violence de l'assaut avait provoqué un vif émoi. Les faits avaient eu lieu le 18 mai 2016 près de la place de la République, en marge d'un rassemblement de policiers inédit à l'appel de leurs syndicats contre la "haine anti-flics", sur fond de tensions récurrentes entre les manifestants contre la loi Travail et les forces de l'ordre.

Vitre brisée et fumigène allumé

Les vidéos qui avaient circulé sur internet montraient plusieurs personnes cagoulées cassant des vitres à coup de pied ou lançant des plots de circulation sur le véhicule, jusqu'à ce qu'un protagoniste projette un fumigène allumé par la vitre arrière brisée. Un fonctionnaire de police était sorti du véhicule et s’était défendu avec sang-froid et à mains nues, contre un casseur, esquivant les coups avec adresse. Il est depuis devenu officiellement gardien de la paix.