Affaire Baby Loup

L’affaire Baby Loup débute en 2008 quand la direction de la crèche Baby Loup, située dans les Yvelines, licencie une salariée pour faute grave au motif qu’elle refuse de retirer son voile. Après un véritable feuilleton judiciaire et plusieurs jugements contradictoires, le licenciement de Fatima Afif est finalement confirmé par la Cour d’appel de Paris. L’affaire Baby Loup pose la question du port du voile dans les lieux publics et notamment ceux accueillant des enfants. Afin d’éviter que cette question ne se repose à l’avenir, l’Observatoire de la laïcité a publié des avis qui stipulent que les dispositions légales actuelles sont suffisantes et qu’il n’y aura pas de nouveau texte de loi sur la laïcité.

La crèche Baby-Loupà Chanteloup-les- Vignes (Yvelines) en juillet 2008.
Les francs-maçons du Grand Orient donnent 50 000 euros à la crèche Baby-Loup
La crèche Baby Loup, alors installée à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), le 6 décembre 2006.
Vers un dépôt de bilan pour la crèche Baby Loup ?
Fatima Afif (à droite), l'employée licenciée par la crèche Baby Loup, arrive voilée au tribunal, à Mantes-la-Jolie (Yvelines), le 8 novembre 2010. 
Crèche Baby Loup : la Cour de cassation confirme le licenciement de la salariée voilée
Maître Richard Malka Natalia Baleato directrice de la crèche au tribunal en décembre 2010
VIDEO. "On a été légitimé dans notre travail", selon la directrice de la crèche Baby-Loup
Natalia Baleato, la directrice de l'établissement Baby Loup, et son avocat Richard Malka, au palais de justice de Paris, le 17 octobre 2013.
Baby Loup : pourquoi le jugement de la cour d'appel ne clôture pas l'affaire
Natalia Baleato, directrice de la crèche Baby Loup (au centre), le 17 octobre 2013 au palais de justice de Paris.
Crèche Baby Loup : 87% de Français favorables au licenciement de la salariée voilée
La crèche associative Baby Loup, de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines).
VIDEO. Crèche Baby Loup : la justice va-t-elle donner tort à l'employée voilée ?
Fatima Afif (D), l'employée licenciée par la crèche Baby Loup, arrive voilée au tribunal, à Mantes-la-Jolie (Yvelines), le 8 novembre 2010.
Crèche Baby Loup : "Le début d'une justice au cas par cas"
La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à Paris, le 8 mars 2013.
VIDEO. "Le principe de laïcité ne doit pas s'arrêter à la porte des crèches", lance Vallaud-Belkacem
La crèche Baby Loup, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), accueille les enfants sept jours sur sept et 24 heures sur 24.
L'affaire de la crèche Baby Loup sera rejugée
Fatima Afif (à droite), licenciée d'une crèche privée des Yvelines car elle refusait d'enlever son voile, le 8 novembre 2010 lors du procès aux prud'hommes.
L'interdiction du port du voile dans une crèche privée jugée légale