IVG

L'interruption volontaire de grossesse ou IVG désigne un avortement provoqué, décidé pour des raisons non médicales dans un cadre légal.

Lorsque l'intervention est motivée par des raisons médicales, que la poursuite de la grossesse soit dangereuse pour la santé de la mère ou parce que le fœtus ou l'embryon est atteint de malformations ou d'une maladie graves et incurables, il est question d'interruption thérapeutique de grossesse (ITG) ou d'interruption médicale de grossesse (IMG).
Bien souvent cet acte médical fait l'objet d'une législation spécifique, le droit de l'avortement.

Un abribus JC Decaux, rue de Rivoli à Paris, le 4 mars 2016.
Paris : JC Decaux va porter plainte après une campagne d'affichage sauvage anti-avortement
Des affiches anti-avortement, mettant en scène les candidats à la présidentielle, ont été apposées dans le métro à Paris, le 26 avril 2017.
"Ne ferme pas les frontières de nos vies !" : le métro parisien victime d'une campagne d'affichage sauvage anti-IVG
En Grande-Bretagne, depuis 2015, la taxe sur les produits hygiéniques féminins doit revenir à des organisations qui militent en faveur des femmes.
Royaume-Uni : quand la "taxe tampon" finance le projet d'une organisation anti-avortement
Marcel Hesse, tueur présumé d\'un enfant, recherché en Allemagne
Eurozapping : un ado tueur traqué en Allemagne, les Irlandaises veulent pouvoir avorter
Le bateau de l\'avortement de l\'ONG Women on Waves arrive dans le port de San Jose, au Guatemala, le 23 février 2017.
Sur le "bateau de l'avortement", les femmes accèdent à l'IVG en pleine mer
La conférence vise à compenser l\'interdiction décrétée par Donald Trump d\'allouer des fonds fédéraux aux ONG étrangères soutenant l\'avortement.
Un appel aux dons lancé par "She Decides" après le décret anti-avortement de Trump
Capture d\'écran du site controversé Ecoute IVG, qui se présente comme un \"lieu d\'écoute bienveillant\" sur l\'avortement.
Quatre questions sur le délit d'entrave à l'IVG sur internet
L\'hémicycle de l\'Assemblée Nationale, à Paris, le 5 juillet 2016.
Le délit d'entrave à l'IVG sur internet définitivement adopté par le Parlement
Donald Trump dans le bureau ovale de la Maison Blanche, après son investiture comme président des Etats-Unis, le 20 janvier 2017.
États-Unis : la nouvelle donne de Trump
Des dizaines de milliers de manifestants \"pro-vie\" marchent vers la Maison Blanche.
EN IMAGES. Plusieurs dizaines de milliers de manifestants anti-avortement ont défilé à Washington
Le vice-président américain, Mike Pence, lors de la \"Marche pour la vie\" à Washington, vendredi 27 janvier 2017.
Le vice-président des Etats-Unis se rend pour la première fois à une marche anti-avortement
Plusieurs milliers de personnes ont exprimé leur opposition à l\'avortement, dimanche 22 janvier 2017 à Paris.
Plusieurs milliers d'opposants à l'avortement défilent à Paris
 Le collectif Insomnia a accroché 1 000 affiches en faveur du droit à l\'avortement, à Paris, dans la nuit du 16 au 17 janvier 2017.
"Nous ne laisserons pas la rue aux mains des anti-IVG" : des militantes accrochent cintres et affiches pour défendre le droit à l'avortement
Une affiche anti-IVG collée sur un abribus du 16e arrondissement parisien, le 16 janvier 2017.
Affiches anti-IVG sur des abribus parisiens : du "vandalisme" pour JCDecaux, qui annonce porter plainte
Louis Aliot
4 Vérités - "Fillon est un excellent candidat", estime Aliot (FN)
L\'humoriste Muriel Robin sur le plateau de \"Salut les terriens\" sur C8, le 10 décembre 2016.
VIDEO. "Pauvre Simone Veil !" : le coup de gueule de Muriel Robin contre les politiques qui remettent en cause le droit à l'IVG
La députée FN du Vaucluse Marion-Maréchal-Le Pen, le 23 octobre 2016 à La Tour-d\'Aigues (Vaucluse).
Front national : le parti se divise sur l'avortement
La députée FN du Vaucluse Marion-Maréchal-Le Pen, le 23 octobre 2016 à La Tour-d\'Aigues (Vaucluse).
Des cadres du FN affichent leur soutien à Marion Maréchal-Le Pen, "seule" à vouloir dérembourser l'IVG selon Florian Philippot
Photo d\'illustration du Sénat, prise le 11 octobre 2007.
Délit d'entrave à l'IVG : le Sénat adopte la proposition de loi pénalisant les sites de "désinformation"
Capture d\'écran du site controversé Ecoute IVG, qui se présente comme un \"lieu d\'écoute bienveillant\" sur l\'avortement.
IVG : un site controversé porte plainte contre l'élue LR Aurore Bergé
Catherine Coutelle, députée de la Vienne, lors des questions au gouvernement à Paris, le 8 novembre 2016.
Délit d'entrave à l'IVG : quand un prêtre promet "l'enfer éternel" aux parlementaires socialistes
Les députés de l\'opposition et du Front de gauche ont voté contre le texte. 
Délit d'entrave à l'IVG : l'Assemblée nationale vote la proposition PS pour pénaliser les sites de "désinformation"
Sandrine Mazetier, députée PS de Paris, à l\'Assemblée nationale.
IVG, délit d'entrave : il faut "prendre en compte cette nouvelle réalité de ces commandos anti-IVG numériques"
Simone Veil, ministre de la Santé, défend la légalisation de l\'avortement, à l\'Assemblée nationale, le 26 novembre 1974.
Délit d'entrave à l'IVG : comment les militants anti-avortement détournent le discours de Simone Veil
Le site Afterbaiz.com, destiné aux jeunes lycéens, s\'annonce comme un \"magazine pour une sexualité intelligente\", mais milite également contre l\'avortement. 
Sauvezpikachu, Testpositif, Afterbaiz... qu'est-ce qui se cache derrière ces sites anti-IVG à l'allure pastel ?
Entrée d\'un plannig familial en France en 2010.
IVG : une référente du planning familial dénonce "un problème de référencement" des sites officiels sur Internet
Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l\'Enfance et des Droits des femmes
IVG : pour Laurence Rossignol, "la liberté d’expression n’inclut pas le droit au mensonge"
Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l\'Enfance et des Droits des femmes, sur franceinfo, le 1er décembre 2016.
VIDEO. IVG : "Le but est d'obliger ces sites à dire qui ils sont", défend Laurence Rossignol
Une femme consulte le site du gouvernement sur l\'IVG, à Toulouse, le 17 mars 2015.
IVG : le gouvernement veut sanctionner les entraves
Vue d\'ensemble de l\'Assemblée nationale, le 10 mai 2016. 
Délit d'entrave numérique à l'IVG : les débats s'annoncent houleux à l'Assemblée nationale

1234