Procès Bonnemaison

Nicolas Bonnemaison, médecin urgentiste, est accusé d'avoir abrégé la vie de malades terminaux en leur administrant des médicaments hors de tout protocole, entre 2010 et 2011. Il a justifié ses gestes en affirmant qu'il voulait abréger leurs souffrances. Son procès, qui a relancé le débat sur la fin de vie, a débuté le 11 juin 2014. Au cours des débats, des médecins, des collègues et même des proches de victimes ont été nombreux à soutenir l'ex-docteur, qui a assumé tous ses actes. 

L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, le 24 octobre 2015 à Angers (Maine-et-Loire).
"Je ne suis pas un assassin", clame l'ex-urgentiste Nicolas Bonnemaison
Le docteur Nicolas Bonnemaison arrive au tribunal lors de son procès en appel, le 13 octobre 2015, à Angers (Maine-et-Loire). 
Le pronostic vital du docteur Bonnemaison n'est plus engagé
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, entouré de son épouse et de son avocat, à Angers, le 24 octobre 2015. 
Après la tentative de suicide du docteur Bonnemaison, ses proches crient leur colère
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, le 24 octobre 2015 à Angers (Maine-et-Loire).
Le docteur Bonnemaison hospitalisé après une tentative de suicide
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
Tentative de suicide : le pronostic vital du docteur Bonnemaison toujours engagé
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
Le médecin Nicolas Bonnemaison a tenté de se suicider
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
Tentative de suicide de Nicolas Bonnemaison : "son pronostic vital est toujours engagé"
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
L'ex-médecin Nicolas Bonnemaison condamné à deux ans de prison avec sursis
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
Le docteur Bonnemaison condamné à deux ans de prison avec sursis
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
L'ex-praticien Nicolas Bonnemaison condamné à deux ans de prison avec sursis
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, le 24 octobre 2015 à Angers (Maine-et-Loire).
Procès du docteur Bonnemaison : le verdict est attendu
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, le 24 octobre 2015 à Angers (Maine-et-Loire).
Fin de vie : l'ex-urgentiste Nicolas Bonnemaison condamné en appel à deux ans de prison avec sursis
Nicolas Bonnemaison, à Angers (Maine-et-Loire), le 22 octobre 2015.
Fin de vie : les moments forts du procès en appel de Nicolas Bonnemaison
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, lors de son procès à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le 25 juin 2014.
Procès du docteur Bonnemaison : cinq ans de prison avec sursis requis à son encontre
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, lors de son procès à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le 25 juin 2014.
VIDEO. Le Dr Nicolas Bonnemaison jugé en appel pendant deux semaines
L'ex-urgentiste de Bayonne Nicolas Bonnemaison à son arrivée au tribunal de Pau (Pyrénées-Atlantiques), le 11 juin 2014.
Euthanasie : le Conseil d'Etat confirme la radiation du docteur Bonnemaison
L'ancien urgentiste Nicolas Bonnemaison, lors de son procès à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le 25 juin 2014.
Procès Bonnemaison : des familles de victimes en appellent à François Hollande
Le docteur Nicolas Bonnemaison (au centre), aux côtés de sa femme et de ses avocats, quitte la cour d'assises de Pau, le 25 juin 2014.
Euthanasie : le parquet général fait appel de l'acquittement du docteur Nicolas Bonnemaison
Une personne âgée en fin de vie à l'hôpital de La Rochelle (Charente-Maritime).
Euthanasie : faut-il aider les patients en fin de vie à mourir ?
Le Dr Nicolas Bonnemaison à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le 25 juin 2014.
VIDEO. Après son acquittement, quel avenir pour le docteur Bonnemaison ?
Parmi les 65 ans et plus, 98% se prononcent pour une évolution de la législation française sur l'euthanasie, selon un sondage BVA publié le 26 juin 2014.
Neuf Français sur dix se disent favorables à une loi autorisant l'euthanasie
Le docteur Nicolas Bonnemaison (à gauche) arrive au tribunal de Pau (Pyrénées-Atlantiques), en compagnie de sa femme et de ses avocats, le 25 juin 2014.
Le docteur Bonnemaison acquitté de la mort de sept patients
Nicolas Bonnemaison (G) salue l'ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner, à la cour d'assises de Pau, le 20 juin 2014.
Fin de vie : les moments forts du procès de Nicolas Bonnemaison
Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, le 4 avril 2014 à l'Elysée (Paris).
VIDEO. L'affaire Bonnemaison "conforte" la nécessité de "faire évoluer" la loi, dit Le Foll
Nicolas Bonnemaison, ancien médecin, arrive au tribunal de Pau (Pyrénées-Atlantiques), au premier jour de son procès, le 11 juin 2014.
Bonnemaison : "Non, vous n'êtes pas un assassin", dit le procureur
L'ex-urgentiste de Bayonne Nicolas Bonnemaison à son arrivée au tribunal de Pau (Pyrénées-Atlantiques), le 11 juin 2014.
Nicolas Bonnemaison, fragile "docteur jusqu'au bout des doigts"
Le docteur Nicolas Bonnemaison (D), son épouse, et son avocat, Me Arnaud Dupin, arrivent devant la cour d'assises de Pau, mercredi 11 juin 2014.
VIDEO. A son procès, le Dr Bonnemaison évoque sa "passion" pour la médecine
Le médecin urgentiste  Nicolas Bonnemaison, accompagné de son avocat, Me Arnaud Dupin, le 13 septembre 2011 au palais de justice de Pau
VIDEO. L'urgentiste Nicolas Bonnemaison devant les assises pour sept "empoisonnements"