Voir la vidéo

VIDEO. "13h15". La "classe inversée" d'une prof française au trophée du meilleur enseignant du monde 2017 à Dubaï

Aujourd’hui prof d'anglais à Nantes, Marie-Hélène Fasquel a commencé sa carrière dans le Pas-de-Calais d'où elle est originaire. Elle est la seule Française à avoir été sélectionnée parmi 22 000 postulants de 179 pays pour concourir dans le cadre du Global Teacher Prize 2017. Le trophée du meilleur enseignant du monde est décerné depuis trois ans par la Fondation Varkey (en anglais) à Dubaï, aux Emirats arabes unis.

Le milliardaire d’origine indienne Sunny Varkey, 60 ans, a doté ce prix d’un million de dollars que le lauréat doit investir dans l’éducation. Avec cette initiative, le philanthrope, à la tête de l'un des plus importants réseaux d'écoles privées au monde, affirme vouloir "révéler des milliers d'histoires de héros qui ont transformé la vie des jeunes gens". L’expérience de "classe inversée" mise en pratique par la prof française dans un lycée public nantais est cette année sous les projecteurs.

"C’est madame Fasquel et sa façon d’enseigner qui font ça"

Marie-Hélène Fasquel, 45 ans, ne s’est jamais séparée de son cartable acheté avec sa première paie. Elle a révolutionné la façon de faire la classe dans son établissement scolaire. Elle n’écrit pas au tableau et ne fait pas la leçon, mais aide ses élèves à faire leurs devoirs. "Au lieu de faire le cours en classe et les exercices à la maison, c’est-à-dire mettre en application le cours, ce qui est le plus difficile, on inverse tout. Comme le cours est étudié à la maison, on peut ainsi se permettre d’aller plus loin en classe", explique l’enseignante sans cesse à la recherche d’innovations pour motiver ses lycéens.

La postulante au titre de meilleur prof du monde est encore une pionnière en France de ce concept. Elle reste toujours joignable par mail pour ses élèves, même le week-end, et c'est un grand soulagement pour les parents... Et comme les exercices se font en classe, plus d’excuses pour ne pas les faire. "Il y a des cours où on peut juste écouter, rester passifs et écrire. Ici, on est incités à pendre la parole et à travailler en groupe, dit une lycéenne. C’est madame Fasquel et sa façon d’enseigner qui font ça." Si elle n'a pas gagné le Global Teacher Prize, ses élèves semblent lui avoir déjà décerné le prix d'excellence... 

plus