Voir la vidéo
france 3

APB : la ministre de l'Enseignement supérieur tente d'apporter une réponse

Tous les matins, il consulte fébrilement le site APB, Admission Post-Bac, censé lui indiquer où il pourra étudier l'an prochain. Sans succès jusqu'à présent, Axel fait partie des 87 000 bacheliers qui n'ont toujours pas d'affectation. Un stress auquel la ministre de l'Enseignement supérieur a tenté d'apporter une réponse ce lundi matin. "Il reste 200 000 places dans l'enseignement supérieur disponibles", a notamment indiqué Frédérique Vidal.

Un double objectif

Les bacheliers recalés devront guetter tout l'été d'éventuelles nouvelles propositions. Une situation que personne ne souhaite retrouver à l'avenir. Lundi 17 juillet après-midi, une concertation est lancée au ministère avec syndicats étudiants, parents d'élèves et présidents d'université. Ces derniers se disent favorables à une meilleure orientation des élèves en amont. Des changements pourraient intervenir dès l'année prochaine avec un double objectif : que chacun trouve sa place à l'université dans la filière de son choix, mais aussi là où il a le plus de chance de réussir.

plus