Voir la vidéo

Maladie de Lyme : première plainte au pénal contre les failles du dépistage

Gravement malade pendant un an sans savoir pourquoi, clouée dans un fauteuil, hospitalisée huit fois, Isabelle souffrait de la maladie de Lyme transmise par les tiques, mais les tests biologiques étaient négatifs. Elle a dû faire passer son dossier pour celui d'une chienne pour avoir enfin le diagnostic. Aujourd'hui, elle porte plainte pour tromperie aggravée. "L'objectif est de faire changer le système puisque les tests aujourd'hui ne sont pas fiables", explique Isabelle.

Seules 30 000 personnes par an diagnostiquées en France

Le test ELISA en médecine humaine détecterait à peine la moitié des malades. Les spécialistes réclament depuis longtemps d'autres tests plus fiables. "Ce serait isoler directement le microbe en cause telle que la bactérie Borrelia ou un autre parasite par une technique dite PCR", explique le Professeur Christian Perronne, chef du service infectiologie à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (APHP). Résultat : 30 000 personnes seulement diagnostiquées chaque année en France contre un million en Allemagne.