La nouvelle version du Levothyrox est disponible en France depuis mars.
La nouvelle version du Levothyrox est disponible en France depuis mars. (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)

Levothyrox : l'agence du médicament ne confirme pas les "1 500 cas graves en deux mois" avancés par "Le Figaro"

Pétition, signalements, témoignages... Des patients se mobilisent pour dénoncer les effets secondaires (crampes, maux de tête, vertiges, troubles du rythme cardiaque...) liés à la nouvelle formule du Levothyrox, un médicament destiné à traiter des pathologies thyroïdiennes, prescrit à environ trois millions de personnes. Mercredi 6 septembre, Le Figaro affirme qu'"au moins 1 500 cas graves ont déjà été enregistrés depuis deux mois".

Le chiffre n'est cependant pas confirmé par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui s'interroge sur l'origine d'une telle information. Contactée par franceinfo, le "gendarme du médicament" confirme toutefois que la consultation du site gouvernemental destiné à déclarer les effets indésirables des médicaments (signalement-sante-gouv-fr) a littéralement explosé.

Une accélération dès le 16 août

Avant le 15 août, la plateforme recevait "entre 20 et 50 signalements par jour". A partir du 16 août (date à laquelle le nombre de témoignages explose sur les forums), le rythme s'est accéléré pour atteindre un pic, le 23 août, où "1 200 signalements ont été déposés" en une seule journée. "Après ce boum, on observe une baisse progressive : le 27 août, 200 signalements ont été reçus." Au total, "environ 5 000 signalements d'effets indésirables ont été envoyés depuis le 15 août", note l'ANSM.

L'agence nationale ajoute qu'ils sont en cours d'analyse car ils nécessitent des enquêtes de pharmacovigilance. Autre précision de l'ANSM : on ignore actuellement si ces signalements concernent le Levothyrox ou d'autres médicaments, "même si l'on peut supposer que beaucoup sont liés au Levothyrox".

Le numéro vert également débordé

Autre paramètre à prendre en compte, les appels au numéro vert (0 800 97 16 53) ouvert le 23 août. En deux jours, la plateforme a enregistré 70 000 appels. Puis, une baisse progressive a également été observée, avant un nouveau pic de 5 000 appels par jour, au début de la semaine du 4 septembre, "lié à la publication d'une recommandation pour certains patients".

Il convient enfin d'ajouter que la médiatisation des possibles effets secondaires liés à la nouvelle formule du Levothyrox, ainsi que la pétition très relayée (près de 200 000 signatures) peuvent avoir pour effet de mobiliser des patients certes inquiets mais qui ne sont pas forcément des "cas graves".

plus