Grossesse

Si elle est avant tout source d'une joie immense, la grossesse peut également se compliquer de problèmes de santé. Elle nécessite un suivi très régulier, avec des examens cliniques, des prises de sang, des échographies. Le but de ce suivi est de vérifier que la maman et le bébé vont bien et de dépister certaines affections, comme un diabète de grossesse ou une hypertension. Certaines grossesses sont plus à risque que d'autres, soit parce qu'il s'agit d'une grossesse multiple, soit parce qu'il y a des risques d'accouchement prématuré. Une amniocentèse est parfois indispensable afin d'analyser le patrimoine génétique du fœtus, le fameux ADN et dépister une maladie chromosomique héréditaire.
Trisomie 21 : vers un dépistage moins invasif
La Dépakine aurait été prescrite à plus de 10 000 femmes enceintes entre 2007 et 2014, affirme \"Le Canard enchaîné\" dans son édition du 10 août 2016.
Scandale de la Dépakine : la justice saisie pour une action de groupe, la première dans le domaine de la santé
Grossesse : des pictogrammes sur les boîtes de médicaments dangereux
Un tensiomètre.
Hypertension artérielle : la grossesse et la ménopause sont des périodes à risque pour les femmes
Diagnostiquée à 22 semaines de grossesse, cette anomalie a été prise en charge par les équipes du Centre hospitalier universitaire d\'Angers.
Roubaix : près de 400 personnes disent au revoir à la maternité Paul-Gellé
Diagnostiquée à 22 semaines de grossesse, cette anomalie a été prise en charge par les équipes du Centre hospitalier universitaire d\'Angers.
Trisomie 21 : l'amniocentèse n'est plus inévitable
Trois générations d\'enfants nés à la maternité Paul Gellé, à Roubaix, le 10 mai 2017.
Roubaix : ils font une photo devant la maternité où ils sont nés avant sa fermeture
Déserts médicaux, AME, IVG, PMA : ce que proposent Le Pen et Macron
La Dépakine était prescrite pendant la grossesse pour traiter l\'épilespie ou les troubles bipolaires.
Santé : le scandale de la Dépakine
Hémorragies de l'accouchement : un médicament prometteur à l'essai
Des affiches sauvages anti-IVG dans le métro parisien
Un utérus artificiel pour sauver les grands prématurés
CHRU de Nancy : enquête ouverte après deux décès de nouveau-nés
Un bébé prématuré sous assistance respiratoire, au CHU de Bordeaux (Gironde), le 26 avril 2016.
Trois questions sur l'utérus artificiel qui pourrait sauver la vie de grands prématurés
PMA : un parcours difficile pour les femmes seules
La Dépakine était prescrite pendant la grossesse pour traiter l\'épilespie ou les troubles bipolaires.
La Dépakine a provoqué en France entre 2 150 et 4 100 cas de malformations majeures chez les nourrissons depuis 1967
Antidépresseurs au premier trimestre de grossesse : pas de sur-risque d'autisme
Grossesse et tabac : un risque dès la première cigarette
Grossesse et tabac : même une cigarette par jour constitue un sérieux danger pour le foetus
Illustration d\'une femme enceinte qui fume, le 13 mai 2016.
Grossesse et tabac : "Même une très faible consommation tabagique réduit le poids de naissance" d'un bébé
Grossesse : la prescription de vitamine B9 toujours insuffisante
Obésité et grossesse : un risque d'épilepsie pour l'enfant
Un test de fertilité du sperme disponible sur smartphone !
Jacques Testart à l\'occasion de son nouveau livre 
Jacques Testart : "Innover devient la priorité et c'est une stupidité totale"
Bientôt un pictogramme \"danger\" sur les boîtes de Dépakine.
VIDEO. Les questions sur la Dépakine "gonflent" le directeur médical de Sanofi
Dépakine : un silence coupable
VIDEO. "Envoyé spécial" : Dépakine, un silence coupable
Le Conseil constitutionnel valide l'extension du délit d'entrave à l'IVG
Pour l\'avocat des victimes de la Dépakine, \"la laboratoire Sanofi savait\".
VIDEO. Dépakine : "Le laboratoire Sanofi savait", affirme un avocat des victimes

123456789