Capture d\'écran de site pornographique. Image d\'illustration. 
Capture d'écran de site pornographique. Image d'illustration.  (TURPIN PHILIPPE / MAXPPP)

La consultation de sites pornographiques en hausse chez les 15 - 17 ans

La moitié des adolescents âgés de 15 à 17 ans ont déjà surfé sur un site pornographique, selon une étude Ifop pour l'Observatoire de la parentalité et de l'éducation numérique publiée lundi 20 mars*. Cette proportion est en nette hausse : en 2013, ils n'étaient que 37% à avoir consulté des pages pornographiques.

L'essentiel de cette consommation s'effectue via des sites gratuits (96%, contre 78% chez l'ensemble des Français). À peine 4% des adolescents ont déjà surfé sur un site payant, contre 22% chez l'ensemble des Français, que ce soit sous forme d'abonnement ou de paiement à l'unité. "On a assisté ces dix dernières années à une vraie révolution avec l'accès généralisé sur ces sites en accès gratuit qui ont complètement bouleversé le modèle économique de cette industrie, explique Thomas Rohmer, président de l''Observatoire de la parentalité et de l'éducation numérique. Ces contenus gratuits imposent une volonté de générer du trafic sur ces sites. Plus il y a de trafic, plus ils gagnent d'argent."

Les adolescents et la pornographie : infographie. 
Les adolescents et la pornographie : infographie.  (RADIO FRANCE)

Une pratique genrée

Cette fréquentation des sites X reste une pratique très genrée puisque 63% des consommateurs sont des garçons, contre 37% de filles. L'initiation à la pornographie est également une expérience plus collective pour celles-ci que pour les garçons. Alors que le premier visionnage d'un film X constitue pour la plupart des jeunes hommes une expérience solitaire généralement associée à une activité masturbatoire, la majorité des adolescentes déclare avoir vu leur premier porno avec quelqu'un d'autre, essentiellement avec des ami(e)s ou leur petit ami.

Une expérience "prématurée"

Ce sondage montre par ailleurs que l'accès à la pornographie est de plus en plus précoce. À 15 ans, la moitié des adolescents interrogés ont déjà vu un film X. Ce rajeunissement de l'accès à la pornographie se retrouve également dans la baisse de l'âge moyen de la 1ère visite sur un site porno : 14 ans et 5 mois en 2017, contre 14 ans et 8 mois en 2013.

Les ados considèrent eux-mêmes que cette première expérience était prématurée. Plus d'un adolescent sur deux considèrent qu'ils étaient "trop jeunes" la première fois qu'ils en ont vu. 

Les adolescents et la pornographie : infographie. 
Les adolescents et la pornographie : infographie.  (RADIO FRANCE)

"Apprentissage" de la sexualité

Aujourd'hui, la pornographie a un rôle important dans la sexualité des jeunes, selon cette étude. Près d'un adolescent sur deux estime ainsi que les vidéos pornographiques qu'il a vues au cours de sa vie ont participé à l'apprentissage de sa sexualité, soit une proportion largement supérieure à celle observée dans la population adulte ayant déjà vu un film X (35% en 2009).

Enfin, près d'un ado sur deux (45%) a tenté de reproduire des scènes vues dans des films pornographiques, soit une proportion assez proche des adultes (47%). Toutefois, les adolescents reproduisent plus régulièrement des pratiques vues dans des vidéos X : 20% s'y sont adonnés "plusieurs fois", soit deux fois plus que dans la population adulte (11%).


*Étude de l'Ifop pour l'Observatoire de la parentalité et de l'Éducation numérique réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 27 février 2017 auprès d'un échantillon représentatif de 1 005 personnes, représentatif de la population âgée de 15 à 17 ans résidant en France métropolitaine.