--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

T'as vu l'info ? Un sou est un sou

Il y a quelques jours, les journalistes complotistes du Parisien sont encore tombés sur François Fillon parce que ses enfants lui ont reversé une partie de leurs salaires d’assistants parlementaires. C’est notamment le cas du fils de monsieur et madame Fillon dont l’avocat a confirmé des virements à ses parents d'environ 30 % de son salaire net. Il s'agissait pour lui de rembourser des frais pris en charge par ses parents : le loyer de son studio et ses charges courantes, son argent de poche. Je ne vois pas ce qui choque les bonnes âmes. Tout le monde fait ça ! C’est normal ! Et si ça se passe mal, il ne faut pas hésiter à aller en justice !

L'esprit familial version vénale

J’en veux pour preuve cette affaire, trouvée ce matin sur le site du  20 minutes suisse . Un père autrichien a porté plainte contre sa fille. Il trouvait que cette étudiante en architecture, à l'université de Vienne, avait mis trop de temps pour obtenir son diplôme. Il lui avait fallu, à sa fille, 13 semestres pour finir ses études alors que la durée moyenne est de 8,8 semestres. Il a donc porté plainte contre sa fille pour récupérer l'argent qu'il lui a versé à partir du dizième semestre d'études. D’après Die Presse , ce gentil papa a gagné devant la plus haute instance du pays, après avoir été débouté deux fois. La Cour suprême a jugé que la jeune femme avait  dépassé la durée moyenne du cursus et qu'elle avait perçu illégalement pendant 39 mois de l'argent de la part de son père. Elle devrait donc lui rembourser 24 000 euros et 8 000 euros de frais de justice. Je trouve ces rapports parents/enfants extrêmement sains. Moi-même, depuis la naissance de mes filles, je note tous les jours dans un petit carnet tout ce que je dépense et je compte bien être remboursé le moment venu. Il faut que nos enfants, ces ingrats, arrêtent de croire que la vie n’a pas de prix :

 

Le dicton du jour

À la Sainte Louise, il faut rembourser papa, les enfants, ou vous serez dans la mouise.


Un sou est un sou par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCE INFO

plus