00:00-00:00

audio
vidéo

T'as vu l'info ? Ces commentaires au poil sur la barbe d'Edouard Philippe

Je me régale depuis qu’Emmanuel Macron a décidé de faire imploser la classe politique française parce que son élection a aussi fait exploser le déconomètre des analyses et des analystes. J’en veux pour preuve les nombreux commentaires consacrés dans nos médias à la barbe du Premier ministre Edouard Philippe. Mardi 16 avril notamment sur le site de LCI un article titré : "Edouard Philippe premier barbu à Matignon : le triomphe du cadre supérieur dynamique qui assume sa virilité" m’a laissé totalement pantois. J’ai même cru que c’était un faux article du site parodique le Gorafi. Mais non, j’ai pu constater qu’il s’agissait d’une véritable réflexion sur l’entrée d’un premier barbu à Matignon.

Et pour répondre à la question  "Quelle influence peut avoir le poil en politique ?" LCI a questionné Samir Hammal. Il enseigne à Sciences Po où il est le créateur d’un cours intitulé : les habits du pouvoir : mode et communication politique. Je ne vous livrerai pas toutes ses explications qui ne sont pas tirées par les cheveux. Surtout que si ça vous fait poiler vous pourrez aussi allé lire une interview du même "docteur ès-poils" dans Ouest France. Le titre :  "La barbe d’Édouard Philippe, c'est l'ornement du chef" . J’y ai trouvé ces quelques lignes qui m’ont réjoui :  "Il a la barbe de sa génération. Celle d’un homme viril, d’un homme ‘masculin’. Elle est une fierté, l’ornement d’un chef". Alors, vous savez que ce mercredi 17 mai, nous connaîtrons le gouvernement, je suis inquiet parce qu’il ne faudrait surtout pas qu’il y ait trop de barbus dans le gouvernement. 

Le dicton du jour

À la Saint Pascal, un premier ministre barbu, n’est-ce pas trop radical ?


A poils par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCE INFO