00:00-00:00

audio
vidéo

Question de choix. Les bananes bio sont-elles vraiment bio ?

Peut-on être plus bio que bio ?

Selon l’Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et Martinique, ils estiment que produire des bananes bio avec le cahier des charges européen est quasiment impossible. Mais la campagne plus bio que bio qu'ils on lancée il y a 3 semaines a dû être stoppée,car n’est pas bio qui veut.

Les producteurs de bananes français reprochent aux bananes bio d’Amérique centrale et du Sud, notamment de République Dominicaine, d’avoir droit au logo bio, sans devoir respecter le cahier des charges européen.

Pour l'agence Bio, les consommateurs peuvent faire confiance à toutes les bananes bio

L’union des producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique dénonce les accords passés entre l'Union Européenne et certains pays tiers. Pour Philippe Ruelle, le président de UGPban, des fruits venus de loin, qui ont droit au label bio européen, peuvent avoir été traités avec des substances non autorisées chez nous.

Vrai rétorque l’agence Bio. Mais lorsque l’Union Européenne passe un accord avec un pays, elle examine soigneusement son cahier des charges avant de signer. Et si des substances ne sont pas autorisées dans les pays de l’Union, c’est que personne n’en a fait la demande…

Quant aux contrôles, ils sont effectués quel que soit le lieu de production, au moins une fois par an, par des organismes indépendants.
Qu’elles soient bio ou non, lorsqu’elles arrivent en France, les bananes sont vertes. Elles sont ensuite entreposées dans des mûrisseries où on les réveille, et elles ne subissent plus aucun traitement