Question de choix. Les aliments ultra transformés : une catastrophe pour la santé

Anthony Fardet, spécialiste en alimentation préventive, scientifique dans un grand institut de recherche français, part en guerre contre les aliments ultra transformés. Nous en consommons trop. Il nous dit pourquoi dans un livre qui vient de paraître chez Thierry Souccar éditions, Halte aux aliments ultra transformés ! Mangeons vrai

Les aliments ultra transformés sont apparus sur les rayons des supermarchés à la fin des années 80. Ils sont assez faciles à repérer : la liste des ingrédients qui les composent est en général longue.

Ces produits ressemblent à des aliments, ont le goût des aliments, mais n'en sont pas

Ils sont un  assemblage d'ingrédients, de sucres, de gras, d’épaississants, d’amidon modifié, de sirops, de petit lait en poudre. Ils contiennent énormément de calories qui ne nourrissent pas et qui sont source d’obésité, de cholestérol, de diabète, de maladies cardiovasculaires.

Ces aliments ultra transformés, ce sont des glaces, des yaourts, des céréales pour enfants, des soupes en sachet, de la purée en flocons, des nuggets de poisson.

Une alimentation saine en trois points

Pour lui, nous consommons beaucoup trop ces produits. Ce scientifique - qui travaille pour un important institut de recherches-  est l’auteur de Halte aux aliments ultra transformés ! Mangeons vrai, paru chez Thierry Souccar éditions.
Par exemple, pour Anthony Fardet, deux aliments de composition nutritionnelle et calorique identique n’ont pas forcément le même effet sur la santé.

Pour une alimentation saine, les conseils de ce chercheur en nutrition se résument en trois points.

1- 15% de produits d'origine animale
2- Pas plus de 15% d'aliments ultra transformés
3- Et beaucoup de produits d'origine végétale.

En privilégiant  les produits d’origine végétale, nous pouvons tous, selon Anthony Fardet, gagner 10 ans d’espérance de vie en bonne santé. 

plus